Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 07:03

Onirik : Quel est le coût écologique engendré par la consommation de viande ? Peut-on se dire "écologiste" sans être végétarien ?

PETA : Il est impossible de consommer de la viande tout en prétendant être écologiste.

Dans un rapport datant de 2006, les Nations Unies expliquent qu’élever des animaux pour la consommation de viande produit plus de gaz à effet de serre que tous les camions, voitures, navires et avions du monde entier réunis. Henning Steinfelf, officiel du secteur agro-alimentaire des Nations Unies démontre que l’industrie de la viande est « l’une des toutes premières causes au monde des problèmes environnementaux, à l’échelle locale comme au niveau mondial. »

Est-ce que vous ouvreriez votre réfrigérateur pour en retirer seize assiettes de pâtes, en manger une seule et jeter le reste directement à la poubelle ? Ou encore abattre 16,8 m2 de forêt amazonienne pour un seul repas ? Ou encore déverser 9 500 litres d’eau directement dans les égouts ? Évidemment vous ne le feriez pas. Mais si vous mangez du poulet, du poisson, de la dinde, du porc ou du bœuf, c’est exactement ce que vous faites : vous gaspillez des ressources naturelles et détruisez l’environnement.

Les animaux d’élevages dépensent la majorité des calories de leur nourriture pour simplement rester en vie, tout comme nous. 70 % des céréales cultivées dans le monde vont à l’alimentation des animaux d’élevages, et donc la quasi-totalité de ces calories servent juste à maintenir ces animaux en vie et non à leur développement. Une toute petite fraction de ces calories n’est réellement transformée en viande.

La plupart des recherches sur ce thème viennent des Etats-Unis. Cultiver des récoltes pour nourrir les animaux d’élevage exige une quantité énorme d’eau et de terrain. En fait presque la moitié de la consommation d’eau et 80 % des terres agricoles aux Etats-Unis, sont utilisés pour les animaux d’élevage.

Les animaux de ferme produisent environ 130 fois plus d’excréments que l’ensemble de la population américaine, et comme les élevages en batterie n’ont pas de système de traitement des eaux usées comme dans les villes, ce mélange d’excréments fini comme source de pollution dans nos eaux, nos nappes phréatiques, le sol, et contamine l’air.

l'article complet sur naturavox.fr


Voir aussi :

Mc Donald saccage l'Amazonie

Partager cet article

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article

commentaires