Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 06:24

 

Governatori.jpg

 

 



Jean-Marc Governatori, candidat à l'éclection présidentielle, entame une grève de la faim pour protester contre les difficultés pour recueillir les parrainages nécessaires à une candidature présidentielle et les difficultés d'accès aux médias.

pétition pour le soutenir

 

Jean-Marc Governatori, est un homme politique français, ancien président et fondateur du mouvement politique La France en action (anciennement « La France d'en bas ») et actuel co-Secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante.

 

Dans le programme politque de l'Alliance Ecologiste Indépendant se trouve notamment, toute un volet sur la protection animale, par exemple sur la chasse et la pêche :

Chasse, pêche

  • Suppression de toutes subventions publiques pour la chasse et la pêche
  • Chasse interdite le mercredi et le dimanche
  • Abolition de la chasse à courre
  • Interdiction du déterrage et piégeage
  • Gestion de la nature par des fonctionnaires responsables et spécialistes des écosystèmes indépendants du lobby de la chasse

Ce programme de protection animale ne serait pas complet sans la promotion du végétarisme :

Ethique alimentaire

  • Promotion du végétarisme et du végétalisme comme modèles alimentaires respectant l'animal, l'environnement, les pays du tiers-monde (souvent exportateurs de végétaux pour nourrir le "bétail" des pays riches). Sortir de l'idée reçue de la nécessité de manger de la viande pour être en bonne santé.
  • Présence de menus végétariens et végétaliens équilibrés dans la restauration collective


 

 

Jean-Marc Governatori, candidat à l'élection présidentielle sous les couleurs de l'Alliance écologiste indépendante, entame mardi après-midi une grève de la faim devant les portes du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Il entend protester contre les difficultés à recueillir les 500 signatures et le manque d'accès aux médias.

« Je suis contraint de faire une grève de la faim jusqu'au vendredi 16 mars, date du dépôt des parrainages pour la présidentielle », explique t-il dans un communiqué dénonçant « la parodie de démocratie » que serait devenue l'élection présidentielle « verrouillée à deux niveaux ».

Première cible de sa colère, le système de parrainage public des candidats. « Les maires s'autocensurent de peur des conséquences (…). Tant que l'anonymat ne sera pas de mise, le pluralisme politique ne pourra pas être respecté », explique t-il, avant d'évoquer une entente entre le et l' pour « se partager le pouvoir et conserver ce bipartisme hégémonique ».

Second verrou invoqué, un « blacklistage par les médias et les instituts de sondage », qui l'empêcherait de présenter ses idées au plus grand nombre. « Journalistes et sondeurs cooptent un certain nombre de candidats sur des critères qui leur sont propres », dénonce t-il.

 

Vous pouvez signer la pétition qui se trouve ici pour soutenir sa grêve de la faim :

pétition

 

Voir aussi :

Politique : candidats et engagement contre la cruauté animale

Partager cet article

Repost 0
Published by love bill - dans politique & activisme
commenter cet article

commentaires