Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 06:44

 

Incroyable découverte par le Docteur Madan Mohan Bajaj :
- Les tsunamis et les cyclones résultent du massacre de la vie marine
- Tuer des animaux produit des tremblements de terre et d'autres catastrophes

 

 

 

 

http://www.laterredufutur.com/spaw/images/catastrophes-naturelles.jpg

 


Voici le texte de l'émission qui est passé sur Supreme Master Television

 

 

En fait, on sait à présent que tous ces tsunamis peuvent être arrêtés si on ne nous tue pas ces créatures aquatiques. Un très grand ouragan qui est survenu en Floride (USA) est attribué au grand nombre de poissons qui ont été tués en Amérique.

 

Bienveillants téléspectateurs, bienvenue aujourd'hui dans Planète Terre : Notre foyer aimant et la première de notre série en deux parties sur l'augmentation alarmante de graves catastrophes naturelles à travers le monde.

Des tornades et typhons aux tremblements de terre et aux inondations, notre planète connaît des événements puissants sous des formes toujours plus extrêmes, laissant dans leur sillage des destructions qui déchirent le cœur, liées au changement climatique.

 

Les recherches menées par Dr Kerry Emanuel, Professeur de météorologie à l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT) aux États-Unis montrent qu'au cours des 30 dernières années, l'intensité et la durée des ouragans ont considérablement augmenté, en ligne avec la montée des températures mondiales.

La raison de cette tendance est que, les températures de la surface de l'océan augmentent avec la quantité d'eau qui s'évapore dans l'atmosphère pour former les typhons. L'intensification de l'activité sismique a également été liée au changement climatique, car le Dr Bill McGuire, Professeur sur les Dangers Géophysiques à l'Université de Londres au Royaume-Uni a conclu dans son rapport "Le changement climatique : Déchirure de la Terre" ?

Dr McGuire pense que notre Terre se réchauffe et que, avec la glace qui fond, la déchargement et le chargement de quantités massives de glace des plaques tectoniques de la Terre produit des tremblements. Notre planète se réchauffe à cause du cycle de production et de consommation de produits animaux.

La recherche par Jeff Anhang, spécialiste de l'environnement du Groupe de la Banque mondiale et Robert Goodland, ex-économiste de la Banque mondiale, démontre qu'au moins 51% des émissions de gaz à effet de serre d'origine humaine mondiales proviennent de ce cycle.

Les scientifiques ont aussi montré que les catastrophes naturelles sont produites d'autres façons liées à l'élevage, à savoir l'énergie négative extrême générée par le fait de tuer.

Le Dr Madan Mohan Bajaj, ancien chef du Laboratoire de recherche de Physique Médicale, d'Immunophysique, de Biophysique Nucléaire et de Génie Biomédical du Département de Physique et d'Astrophysique de l'Université de Delhi en Inde, et chancelier de l'Université Internationale Kamadhenu Ahimsa, a enquêté sur ce qu'il appelle les effets de la décomposition des systèmes intégrés (BRI). En bref, l'effet BRI décrit comment l'abattage d'animaux et autres comportements violents provoquent des catastrophes naturelles. Dr Bajaj a documenté l'activité sismique survenant après de grandes vacances comme Noël, lorsque des millions de dindes et autres animaux autour du monde sont tuées pour la nourriture. Par ailleurs, son travail montre que les tsunamis et les cyclones résultent du massacre de la vie marine. Dr Bajaj va maintenant discuter des mécanismes scientifiques par lesquels tuer des animaux produit des tremblements de terre et d'autres catastrophes.

Nous nous sommes concentrés sur la connexion entre manger de la viande et les catastrophes. Quand on tue les animaux, ce qui se passe c'est que des signaux très basse fréquence sont émis. Et nous avons découvert que la fréquence de ces signaux est d'environ 2 hertz, 3 hertz et ainsi de suite. Ce sont des ondes de choc. Et parfois on les appelle aussi signaux VLF ou ondes de douleur d'Einstein.

Découlant de ces vagues de douleurs on trouve une particule appelée nocicepton.

C'est un très, très petites particules. Vous ne pouvez pas la voir avec vos propres yeux. Mais cette particule, qui est si petite en masse, elle a un très fort pouvoir de pénétration et ça va en profondeur dans l'océan ou profondément dans la Terre et c'est capable de la pénétrer. Ça fait à des ondes P et S. Et les ondes P et S sont appelées comme des ondes de pression et de cisaillement. Ces ondes conduisent à la concentration de radon à un certain point et vous pouvez voir ces concentrations de radon. Il a été confirmé que la concentration de radon devient 10 fois (la quantité normale) dans ces zones où une énorme quantité d'ondes P et S sont concentrées. Et quand c'est émis, alors on obtient des scintillations. Or, ces scintillements sont vraiment énormes, et ils sont observés. Et une fois que des scintillations sont observées, vous aurez certainement un tremblement de terre au bout de quatre heures.

Les implications des travaux du Dr Bajaj sont énormes. Jetons maintenant un œil à certaines grandes catastrophes naturelles de ces dernières années et examinons dans quelle mesure l'agriculture animale a conduit à des zones dévastées.

 

Au Sichuan, une province du sud-ouest de la Chine, un nombre considérable de bétail est régulièrement tué. En 2006, le Sichuan a été le plus grand producteur de porc du pays et a abattu 74,7 millions de cochons innocents, comptant pour 12% de la totalité du pays. En 2009, les agriculteurs du Sichuan ont tué plus de bétail que dans toute autre province chinoise, environ 45 millions d'animaux ou 14% du total du pays cette année-là. Le 12 mai 2008, un tremblement de magnitude 7,9 a frappé le Sichuan, avec l'épicentre dans le district de Wenchuan.

Ce fut le plus grand séisme que la Chine a vu en 60 ans et a causé une destruction et une misère massive. La secousse a été ressentie aussi loin qu'en Thaïlande et à au Lac (Vietnam). Environ 87 000 personnes ont perdu leur vie tandis que 375 000 ont été blessées et 18 000 ont été portées disparues. Il a été estimé que jusqu'à 4,8 millions de personnes ont été laissées sans abri les bâtiments s'effondrant dans les zones les plus touchées. En 2011, le coût de la reconstruction du Sichuan a atteint 122 milliards de $US avec plus de 5 millions de foyers dans les villes et villages, soit reconstruits soit rénovés. La province de Qinghai est une pittoresque zone montagneuse frontière du Tibet et fait 4000 mètres d'altitude. Son industrie principale est le bétail, les principaux animaux élevés étant yacks, moutons Tibétains, chevaux Yushu et chèvres. Qinghai produit de grandes quantités de viande, de produits laitiers, de cuir et de laine, qui sont envoyées dans d'autres parties de la Chine et compte pour un quart des revenus de la province. En 2006, La province du Qinghai a produit presque 272 000 tonnes de viande, et dans la la seule préfecture de Yushu, il y a eu 2,6 millions d'animaux dans l'élevage en 2009. Le 14 avril 2010, un séisme dévastateur mesurant 6,9 en magnitude a touché Yushu, causant que 85% des bâtiments dans la préfecture de la ville Gyegu, située à 30 kilomètres de l'épicentre, s’effondrent. Le bilan des morts de l'événement sismique a été estimé à 2 687 avec 270 personnes portées disparus. Quatre-vingts pour cent des écoles primaires et 50% des collèges de la région ont été gravement endommagés alors que 100 000 personnes se retrouvaient sans abri. Plus de 12 000 ont eu des os cassés et des ecchymoses, avec 1 500 qui ont eu de graves blessures. Les coûts de reconstruction pour les 3 premières années post-catastrophe sont estimés à 4,9 milliards de $US.

 

L'état de l'Alabama, aux États-Unis a la troisième plus grande industrie de production de volailles, pour 5 milliards $US annuellement. Les poulets sont élevés pour la viande et les œufs ; on estime qu'un milliard de poulets sont abattus dans l'état chaque année. Il y a également une industrie de 2 milliards $US par an centrée sur l'élevage de vaches pour le bœuf. Le 27 avril 2011, 173 tornades séparées, certaines jusqu'à un kilomètre et demi de large, ont frappé 14 États du Sud, causant les pires dommages aux États-Unis depuis l'ouragan Katrina qui a décimé la Nouvelle-Orléans en 2005. On estime que les tornades ont causé 5 milliards de $US de dégâts aux propriétés, aux infrastructures publiques et aux véhicules.

Les tornades ont même provoqué la fermeture de 2 centrales nucléaires à cause du système endommagé de transmission ; Cependant, des générateurs d'urgence ont été activés pour empêcher une fusion nucléaire. L’État le plus durement touché a été l'Alabama, où 236 décès sont survenus, comptant pour plus de la moitié du total, et un autre 1700 portés disparus ou blessés.

Les médecins ont dit que les blessures étaient similaires à celles observées dans des collisions à haute vitesse même si les gens restaient affectés dans leurs propres maisons. Tuscaloosa en Alabama a probablement été la ville la plus gravement touchée, avec 5000 bâtiments nivelés par une tornade avec des vitesses de vent atteignant 322 km à l'heure. L’administration Nationale de l'Océan et de l'Atmosphère a déclaré que le nombre de tornades développées en 24 heures a été un record et a été la plus meurtrière de ce genre depuis 1925. Ce qui a rendu ces tornades encore plus destructrices était qu'elles ont touché des zones urbaines peuplées.

 

Nous passons ensuite à l'état du Queensland, en Australie, qui est la première nation productrice de viande de bœuf et le plus grand exportateur de bovins vivants au monde. Des inondations dangereuses sont survenues dans le Queensland de décembre 2010 à février 2011. La cause de l'inondation a été l'énorme quantité de pluies apportées par les cyclones tropicaux Tasha, Anthony et Yasi, qui combinés avec la mousson saisonnière, ont amené 52% soit 905 000 kilomètres carrés de l'État sous l'eau.

Plus de 200 000 personnes et au moins 70 villes ont été touchées, avec 35 personnes qui ont perdu la vie et 9 autres résidents qui sont portés disparus. Jusqu'à présent, le gouvernement a alloué 7,2 milliards de dollars à payer pour reconstruire l’État. Certaines des zones les plus touchées incluent Rockhampton, qui se promeut comme la "capitale de bœuf" de l'Australie avec deux énormes abattoirs situés dans la ville et une des plus importantes installations de vente de bétail du pays à neuf kilomètres à Gracemere.

Dans la ville de Toowoomba, le bétail d'abattage représente près de la moitié de toute la production agricole. En outre, presque 2,5 millions de poules pondeuses dans la grande région de Toowoomba approvisionnent près de trois quarts de tous les œufs du Queensland. Début janvier 2011, Toowoomba a été frappé par une crue éclair dans laquelle 160 millimètres de pluie sont tombés en 36 heures, tuant quatre personnes.

L'étendue de la souffrance et de la perte de vies humaines causée par ces dernières et d'autres récentes catastrophes naturelles est insondable. Existe-t-il un moyen de nous protéger des calamités futures ? Le Maître Suprême Ching Hai défends la solution végétalienne bio comme moyen le plus rapide et le plus efficace pour mettre fin au changement climatique et comme le meilleur style de vie bon pour la Terre.

 

 

Nos vifs remerciements Dr Bajaj pour vos importantes recherches qui démontrent scientifiquement que seulement des régimes à base de végétaux sont durables et garantissent la sécurité de l'humanité. Puissiez-vous et vos collègues continuer à informer les communautés du monde entier sur cette façon noble de protéger notre planète.

 

Pour plus de détails sur le Dr Bajaj, S'il vous plaît visitez :

www.LinkedIn.com

Cherchez : Madan Mohan Bajaj

 

 

Voir aussi :

 

le cout environnemental fou de la viande en 3 schémas

 


Partager cet article

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article

commentaires

(Clovis Simard,phD) 21/02/2012 14:07


Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-6. - THÉORÈME ALASKA. -  UN SÉISME = 10 ??