Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 13:00

Silence médiatique assourdissant sur cette intervention de nicolas sarkosy le 14 mars 2008 à la commission européenne. Pourquoi ?

Un discours pourtant franc et honnète de notre président.

Citations de Nicolas Sarkozy dans cette intervention :

"l'Europe doit rester leader et exemplaire en matière d'énergies renouvelables"

Propositions faites et en cours au niveau de l'Europe, par exemple :

- TVA réduite pour les produits propres comme les voitures

- objectifs écologiques non indicatifs mais engagement

 

 

 

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 06:45
 Un projet de société plus qu'urgent et qui nous concerne tous ...

 Sujet : brochure "Abolition de la viande"

 Une brochure "Abolition de la viande" (32 pages) est sur le point d'être imprimée. Vous pouvez la voir ici au format pdf :
BrochureAbolition.pdf

 La prochaine Veggie Pride (17 mai 2008, Paris) sera l'occasion de livrer les exemplaires souhaités aux personnes, collectifs ou associations qui en auront fait la commande. Le prix de revient pour l'impression  n'est pas encore connu (il est fonction du nombre d'exemplaires imprimés), il se situera probablement en dessous de 1 euro l'unité.

 Deux possibilités (au choix) sont proposées aux individus ou organisations souhaitant se procurer plusieurs exemplaires de cette brochure :
 - paiement (au prix coûtant) des exemplaires commandés le jour de la Veggie Pride
 - prise en dépôt : aucun paiement à la livraison, vous disposez d'un délai d'un an maximum pour le règlement (qui sera à adresser à Yves Bonnardel <ybonnardel@free.fr ) ou, à défaut, pour restituer les brochures (en prenant en charge les frais d'envoi postal). Des aménagements sont envisageables si vous avez de bonnes raisons de diffuser gratuitement des exemplaires. Toutefois, il faut tenir compte du fait que les ressources du collectif qui finance cette impression sont limitées et qu'il a besoin de récupérer l'essentiel des frais engagés.

 Si vous prévoyez d'acheter un seul exemplaire, inutile de passer commande (il y aura un lot d'exemplaires destinés à être vendus à l'unité au public le 17 mai)

 Pour ceux qui souhaitent se procurer plusieurs exemplaires dont ils prendront livraison le jour de la Veggie Pride, merci d'indiquer le nombre voulu en écrivant à:

 contact@m-eat.org
 mettre en copie :  brzt@free.fr

 Réponse souhaitée le 31 mars au plus tard.

Voir aussi :

Mc Donald saccage l'Amazonie


Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 19:21
Diffusion sur ARTE mardi 11 mars 2008 à 21h

LE MONDE SELON MONSANTO

Enquête implacable sur le leader mondial des OGM,
Monsanto. Une  investigation exceptionnelle qui
retrace l’ascension de cet empire américain et de son
développement dans les biotechnologies et le contrôle
des semences.

http://www.arte.tv/monsanto

Un documentaire de Marie-Monique Robin
Coproduction : ARTE France, Image & Compagnie,
Productions Thalie,  ONF, WDR, (France 2007, 1h48mn)

Le film est disponible en DVD sur arteboutique.com et
dans les  magasins Natures et Découvertes.

"Le monde selon Monsanto, De la dioxine aux OGM, une
multinationale qui vous veut du bien"
Un livre de Marie-Monique Robin
Coédition ARTE éditions / La Découverte
372 pages – 20€
Préface de Nicolas Hulot


Plusieurs  associations (notamment Greenpeace, Les
Amis de la Terre, Attac, la Confédération Paysanne,
Inf’OGM, Via Campesina, Sciences citoyennes, Sherpa,
Editions la Découverte) se sont engagés pour la
diffusion du film "Le monde selon Monsanto, de la
dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du
bien" de Marie-Monique Robin

C’est une enquête rigoureuse et approfondie sur une
multinationale, une multinationale productrice de
l’agent orange, de la dioxine, de l’hormone de
croissance, du Round Up et des OGM. Les résultats de
l’enquête, menée depuis quatre ans, sont implacables.
Nous vous invitons à faire circuler l’information dans
tous vos réseaux, à soutenir ce film et le livre (plus
complet) publié aux Editions de la Découverte.

Bien sûr, la réalisation du film et sa diffusion ne
sont pas du goût de Monsanto, qui dispose de nombreux
moyens de pression et n’hésite pas à se débarrasser de
ses opposants, d’une manière ou d’une autre comme
l’illustre le film : sa diffusion la plus large
possible sera une première garantie pour la
réalisatrice et l’avenir du film. Le DVD est
disponible  en exclusivité sur arteboutique.com et
dans les magasins Nature et Découverte.

En attendant, ne ratez pas la diffusion sur ARTE le 11
mars à 21 heures
, faites circuler l’information,
réservez votre soirée, voyez le avec des amis,
organisez une réunion autour d’une diffusion publique.

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 07:05

Nous avons une crise de climat qui est une urgence  planétaire.  Bienvenu dans l’émission de Planète Terre : notre aimant foyer, où nous allons traiter ce sujet urgent du réchauffement climatique et des actions immédiates nécessaires pour renverser ses effets sur notre Terre. En 2007, notre planète a  expérimenté le  janvier le plus chaud jamais enregistré - enregistré depuis 1880 - 1,53 degrés au dessus des normales.
Et dans les premiers 10 mois de cette année, la température moyenne  sur Terre a aussi été la plus chaude, et la 3ème plus chaude quand on y inclut les températures des océans. A cause de ces niveaux de températures élevés, les blocs de glace à la surface de la terre reculent vite. Selon de récentes études par le centre national pour la recherche scientifique basé à Paris, sur les 2 dernières années la glace Arctique a  diminué d’une surface de 2 fois celle de la France, d’un carré de 5,3 millions de kilomètres en 2005 à 4,3 millions de kilomètres carrés en 2007, ce qui est de 2 à 3 fois plus rapide que les prévisions précédentes. Le centre a aussi dit que  ces 20 dernières années, la région de la glace Arctique a diminué de 40%, alors que l’épaisseur moyenne a décru de 3 mètres à 1,5 mètre.  
Au Groenland, la fonte de la glace durant l’été 2007 s’est aussi produite à une vitesse surprenante, comme cela a récemment été rapporté par une équipe internationale de scientifiques conduite par Dr. Edward Hanna Hanna de l’université de Sheffield. L’équipe, qui consistait en glaciologues et climatologues leaders en Europe et aux Etats-Unis, a publié sa découverte dans le journal du climat. Après avoir analysé les enregistrements  glaciologiques et météorologiques sur  5 décennies, ils ont découvert que les niveaux de fonte de la glace au Groenland avaient diminué significativement  du à la montée des températures  sur les 15 dernières années.  Ainsi, selon une étude  exhaustive de la NASA et de scientifiques universitaires, la perte de  glace en Antarctique est quasi  aussi importante que celle observée au Pôle Nord. Leur recherche révèle que la perte de glace des glaciers de l’Antarctique a augmentée de 75% sur les 10 dernières années. Dans la 1ère étude de son  genre, les scientifiques ont  cartographié des structures de fonte de glace sur la base de chaque glacier et ont détecté une rapide perte en Antarctique. Les chercheurs ont aussi  découvert que les blocs de glaces répondent au  changement climatique plus rapidement qu’on le pensait.  Les sols en Alaska qui restent au niveau ou en  dessous de niveau de gel de l’eau toute l’année sont appelé le permafrost et sont aussi  affectés par le réchauffement climatique.
La mesure des températures prises de 2006 à 2007 à une profondeur de 20 mètres dans les sols gelés a augmenté de 0,4 degré. Le professeur de l’université de l’Alaska Vladimir Romanovsky a déclaré que c’est une augmentation très  significative en un an. En général, la fonte de glaces à la surface de la Terre en 2007 a dépassé toutes les précédentes prédictions, et les scientifiques disent que 2007 ne devrait pas avoir été une année majeure de fonte selon leurs dernières prévisions. Pour l’année 2008, les scientifiques disent que ce devrait être critique. Jean-Claude Gascard, directeur de recherche et coordinateur de la mission scientifique européenne connu sous le nom  Damocles, a prédit que pour l’été qui vient la fonte de l’Arctique pourrait résulter de la perte d’un autre million de kilomètre carré. Le taux record 2007 de  fonte des glaces  au Groenland et en Antarctique est un signal d’alarme pour l’humanité.  Les plaques de Glaces du  Groenland ont fondu si vite que cela a même déclenché  de petits tremblements de  terre, lorsque d’immenses  blocs de glace se décrochent.  Le chercheur finlandais Veli Kallio a déclaré que de tels tremblements de terre ne se sont jamais produits dans le Nord-Ouest du Pôle Nord et que cela indiquait un potentiel effondrement de toute la glace. Les scientifiques disent que l’accélération de la fonte au pôle Nord et dans l’antarctique pourrait à son tour mener à une rapide augmentation de la mer. Si les émissions actuelle de CO2 ne sont pas réduites à un niveau correct, la montée significative des niveaux de la mer sera  accompagnée par une série de problèmes liés tels que des temps extrêmes et le fait d’être à court d’eau autour du monde.  A notre retour dans Planète terre : notre aimant foyer nous jetterons un regard à de plus récents rapports sur le changement climatique  par les scientifiques les plus éminents du monde. Restez avec nous sur Supreme Master Television.   Buckminster Fuller a écrit : « Si le futur du monde et des êtres humains  dépendait de moi, que ferais je ? »   A ce moment de l’histoire certains scientifiques  prédisent que la glace  arctique disparaîtra  complètement à l’été 2012 si la fonte actuelle continue. Alors que les blocs de glace renvoient 80% de la chaleur  du soleil, la disparition de la glace Arctique amènerait des quantités de chaleur significatives de  la lumière du soleil absorbée par l’océan, augmentant encore plus la température globale.  De plus, les scientifiques ont récemment découvert que le réservoir de dioxyde de  carbone de l’Océan  Antarctique qui a longtemps gardé 15 pour cent des émissions totales globales, est à présent saturé, ce qui signifie que l’océan ne peut plus absorber de CO2. Avec des températures de l’océan en augmentation le CO2 dissout sera relâché  dans l’atmosphère. Récemment, une étude de chercheurs à l’université de York en Grande Bretagne a examiné la relation entre climat, extinction des races et biodiversité sur une longue période. Leur découverte, publiée dans le rapport de la Société Royale montre que l’augmentation globale des températures pourrait causer une extinction à large échelle. Selon cette recherche, durant les 500 millions d’années passées, 4 grandes extinctions  se sont produites, pendant lesquelles  plus de 50 pour cent des espèces sur Terre ont disparût. 3 furent attribuées à des températures élevées à la surface de la Terre, et le plus sérieux de ces évènements est apparut il y a environ 250 millions d’années, quand des  températures élevées ont causé l’extinction de 95 pour cent de toutes les formes de vie sur la planète. Un membre de l’équipe de recherche, Dr. Peter Mayhew, a declaré que l’étude nous donne une idée de ce à quoi s’attendre dans un futur proche, « Il n’y a rien qui dise que cela ne peut se produire dans peu de temps. »  Jetons un œil à  comment nous pourrions  répondre à Buckminster  Fuller, l’environnementaliste Américain renommé, auteur et architecte sur ce que nous pourrions faire pour assurer le futur de la Terre. Pour les scientifiques, notre futur est toujours prometteur si des mesures rapides sont mises en place. Selon James Hansen, scientifique du climat de la NASA : « la proximité de ces  points de bascule climatique n’est pas cause de désespoir. Au contraire, les actions nécessaires pour éviter le problème du point de changement sont non seulement possible, mais ils ont des bénéfices  indirects pour un futur plus lumineux pour la vie sur la planète, avec un air plus pur et une eau plus pure. » Le point de vue de Mr.  Hansen est soutenu par les nombreux changements  positifs se produisant sur la planète par rapport au changement climatique. Par exemple, les études  montrent que de plus en plus de gens commencent à réaliser l’urgence du  problème et veulent changer leur mode de vie pour être plus écolos. Aux Etats-Unis, les émissions de gaz à effet  de serre deviennent « le nouveau tabac », avec un sondage de Mai 2007 montrant que 7 personnes sur 10 espèrent que le gouvernement fédéral va mettre en place des mesures obligatoires pour gérer le changement climatique, et le même pourcentage ont déclaré qu’ils diminuaient leur utilisation d’énergie.
Dans une autre étude sur le  changement climatique en Europe, la plupart des  interviewés ont exprimé leur souci pour le changement climatique et 68 % ont affirmé qu’ils seraient prêts à accepter des restrictions sur leur mode de vie pour renverser les effets du changement climatique.  Récemment le 7 février  2008, à l’occasion du nouvel an lunaire, ce fut un honneur  pour Supreme Master Television de diffuser une conférence vidéo en  direct avec Maître Suprême Ching Hai. Pendant ce temps, l’équipe de Supreme Master Television a aussi eu  l’opportunité de poser des questions à Maître Suprême Ching Hai, dont certaines étaient au  sujet de notre  environnement et du changement climatique.

 
   Dans les années qui viennent quelles sont les choses  vraiment déterminantes qui nous pouvons faire pour sauver et protéger la planète, en regard à l’environnement, et au végétarisme et aux technologies ?  
En fait rien de si important ; juste quelques petits pas. Tout le monde peut le faire. Changer pour de meilleures habitudes, plus saines, plus nobles et plus de merveilleuses habitudes. Par exemple comme essayer d’être végétarien, un régime vegan, produire plus et  rapidement de l’énergie durable. Tout le monde plante quelques arbres. N’est ce pas facile ? Nous avons tous les moyens, l’intelligence et l’extraordinaire talent scientifique de faire cela.   Que tous les citoyens prennent des actions  immédiates pour sauver des  vies et prévenir les conséquences du  réchauffement sur la planète. Nous prions que avec des efforts unis notre magnifique planète puisse continuer son rôle de soutenir la vie pour tous ses habitants  Merci de nous rejoindre ici dans Planète Terre : notre aimant foyer. Notre émission diffuse chaque Mercredi sur Supreme Master Television. A suivre, restez avec nous pour Illumination  et Sagesse, juste après Nouvelles d’Exception. Que le Paradis bénisse votre vie d’amour  et de paix illimité.

 
Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 06:53

MONACO (AFP) — Les glaciers des Alpes européennes ont perdu près des deux tiers de leur volume initial et ce phénomène va en s'accélérant, indique le rapport annuel du Pnue (Programme des Nations Unies pour l'environnement) présenté mercredi à Monaco.

Les glaciers des Alpes ont perdu environ la moitié de leur volume total entre 1850 et 1975 puis 25% supplémentaire du volume restant entre 1975 et 2000 et encore 10 à 15% de ce qu'il en restait entre 2.000 et 2.005.

Le rapport annuel du Pnue fait état d'une menace multiforme et grandissante à l'environnement: réduction de la bio-diversité, accélération de la hausse du niveau des mers, acidification des océans, augmentation des ouragans notamment.

Le réchauffement climatique a également eu une incidence sur la fonte du plateau de Qinghai au Tibet, qui contient 5,94 millions d'hectares de glaciers et 5.590 km3 de glace.

Les glaciers du plateau tibétain ont diminué de 7% au cours de la dernière moitié du XXème siècle, entraînant une hausse de 5,5% des écoulements d'eau dans le nord-ouest de la Chine, précise le rapport.

Marion Cheatle, scientifique du Pnue, qui a contribué à la rédaction du rapport, a indiqué à l'AFP que la différence de rythme dans les fontes des glaces entre les Alpes européennes et le Tibet était due à la différence d'altitude entre glaciers tibétains et européens ainsi qu'au volume supérieur des glaciers tibétains.

Une centaine de ministres de l'environnement, des experts, des scientifiques et des décideurs économiques, participent jusqu'à vendredi à une session extraordinaire du Pnue sur le thème du financement du "défi climatique".

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 07:01
Ralf Conrad, directeur de l’Institut Max Planck de microbiologie terrestre résume la problématique du réchauffement climatique en ces termes :

"En bref, ne mangeons plus de bœuf, disons non aux produits laitiers ! Tel pourrait être le slogan."

Motif : les bovins produisent du méthane en grandes quantités. Or, ce gaz est plus néfaste pour l'environnement que le CO2.

source : vegetarisme.ch
Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 06:44

Bienvenu dans l'épisode d'aujourd'hui sur le changement climatique, une crise globale qui exige une réponse globale unie.  Pour les scientifiques étudiant cette question, 2007 était une année  à signification spéciale car la couche arctique de glace  a montré un taux de fonte  sans précédent,  beaucoup plus rapide que les prédictions précédentes  l’avait suggérées. Beaucoup de chercheurs  croient que ce phénomène est  un signe d’accélération du  changement climatique.   Selon les données d'observation récentes, le volume de glace arctique de  la mer à la fin de l'été dernier était seulement à la moitié de son niveau de 2003,  tandis qu'en même temps  la couche de glace du  Groenland avait perdu  presque 19 milliards de  tonnes de son volume - aussi  plus que jamais auparavant.  Des scientifiques  prévoient que si le taux de fonte actuel persiste  la glace arctique de la mer  pourrait disparaître d’ici l'été 2012.   
Dans le passé, la Terre a vécut des cycles de réchauffement et de  refroidissement, et les  scientifiques croient que cela  peut être causé par des forces  externes, telles qu’une  variation de l'orbite de la  planète autour du Soleil,  des éruptions volcaniques et  des concentrations de gaz à  effet de serre atmosphérique.   
Avant le début de  la révolution industrielle  à la fin des années 1700,  la moyenne mondiale des  températures se maintenait à  un niveau relativement  stable, fluctuant de manière limitée.  Estimé comme le père du changement climatique,  Docteur James Hansen,  scientifique du climat à la  NASA, a expliqué :    Il est assez clair que le commerce fera comme  d'habitude et produira de dangereux effets -  de dangereux effets sur le niveau de la mer, sur   les plantes et les espèces  animales, donnant tempêtes et sécheresses plus fortes -  nous savons que nous ne voulons pas de réchauffement de 5 ou 10 degrés.  Mais quels dommages avec 1 ou 2 ou 3 degrés ?  Cependant, en raison de  l’activité humaine des 150 dernières années comme  la combustion de carburant  fossile, le déboisement,  l’utilisation de vastes terres et  la production de bétail,  de grandes quantités  de gaz à effet de serre,  incluant le CO2, le méthane  et l’oxyde d'azote, ont été émis  dans l'atmosphère,  renversant le  cycle original carbonique qui était en équilibre  depuis des milliers d'années.   Ces gaz à effet de serre  ont pris au piège  la chaleur du Soleil  dans l’atmosphère de la terre  et cause une continuelle augmentation de la moyenne  des températures mondiales.  Selon le rapport des  relevés de température, la moyenne globale des températures est montée  de 0,75 °C dans la période entre 1860 et 1900.  Quelques experts  estiment que  la température moyenne  montera encore de 1,4 À 5,8 degrés C  avant 2100, mais  la dernière recherche indique  que la situation  sera encore plus mauvaise.   A notre retour dans Planète  Terre : notre aimant foyer, nous parlerons  plus de comment soulager le réchauffement global  et sauver notre planète.  Restez avec nous sur Supreme Master Television.  Notre émission parle  aujourd'hui des effets  du changement climatique et  des actions urgentes que  nous, en tant que société  globale devons prendre pour assurer la survie de notre planète supportant la vie.   Le réchauffement est cause de changements drastiques  de nos modèles météos.  Dans un rapport récent,  des scientifiques  de l'Université  de Londres ont découvert  qu'une hausse d’un demi-  degré Celsius de température  de l'Océan Atlantique  pourrait signifier  40 % d'ouragans en plus.   Si nous voulons trouver un climat qui était plus chaud  de 6-9 degrés  Fahrenheit, nous devons remonter à la période du milieu du Pliocene, il y a environ 3 millions d'années  et à ce moment-là  le niveau de mer était  environ 25 à 35 mètres  plus haut qu’aujourd'hui.  C'est environ - 25 mètres  soit environ  80 pieds.  Ainsi, c’est un changement énorme du niveau de la mer.  Et c'est quelque chose  que, à tout prix,  nous devons essayer d'éviter  parce que plus que la moitié  des gens dans le monde  vivent à moins de 85 kms  d'un littoral.  Les scientifiques avertissent  que 2012 est peut-être le  moment final pour l'humanité  de réagir aux problèmes.  

Docteur Rajendra Pachauri,  chef du prestigieux jury  Intergouvernemental des  Nations Unis sur le changement climatique ou IPCC a déclaré, “s'il n’y a  pas d’action avant 2012,  ce sera trop tard.  Ce que nous faisons dans les  prochains deux ou trois ans  déterminera notre avenir.  C'est le moment ou jamais d’agir”. Dans la récente retraite de Noël 2007,  Maître Suprême  Ching Hai a exprimé  le besoin de pratiquer et de promouvoir le végétarisme  et un mode de vie durable  pour préserver la planète.  Elle a révélé l'urgence du changement climatique aux  membres de l’association.   A la vitesse où ça va,  s'ils ne le résolvent pas,  dans les 4 ou 5 années, finito.  Terminé.  Me comprenez-vous ?  C’est vraiment aussi urgent.  Normalement je ne vous dis  pas ces choses, oui ?  Mais parce que le temps est  court, donc je vous le dis.  Donc soyez plus diligent  en pratique, ok ?  4 ou 5 ans, c’est  très court, c’est le clignement d'un oeil seulement. Ok ?    Pour gérer le grave défi du changement de climat,  Les gouvernements autour  du monde montrent une unité sans précédent.  
Par exemple,  du 3 au 15 décembre 2007,  des délégués de  180 pays se sont réunis  à Bali en Indonésie  pour discuter un futur traité en combattant  le réchauffement global pour  réussir le protocole de Kyoto,  qui expire en 2012.  Pendant la récente conférence du changement climatique à   l’ONU, Costa Rica, Norvège et Nouvelle Zélande ont proposé des plans pour une politique zéro-carbone.  Que peut faire chacun de  nous pour inverser les effets  du changement climatique ?  A notre retour dans Planète  Terre : Notre aimant foyer  nous discuterons de ce sujet.  Restez avec nous sur Supreme Master Television.    Dans le monde entier  il y a eu des hommes et des femmes avec une profonde  conviction  qui ont travaillé  vers le même but.  Donc cela a été un privilège  pour moi d’être une partie  de ce massif mouvement qui émerge globalement.   Merci pour de nous avoir  suivi dans le programme du  jour de Planète Terre : Notre  aimant foyer, dont le sujet est le changement climatique.  Dans le passé,  la plupart des scientifiques  ont cru que les gaz à effet de serre venant des humains venaient surtout de sources  telles que combustion de carburants fossiles, fabrique du ciment,  déboisement et utilisation de la terre.  Cependant, de récentes études ont montré  que manger de la viande est  une des causes principales  du changement climatique,  de manière encore plus  significative que le transport.  
Par exemple, le récent  rapport “L'ombre de l'élevage sur l'avenir de la planète” de l’Organisation de l'Alimentation et de  l'Agriculture de l'ONU  ou FAO révèle que produire de la viande produit plus d'émissions de CO2  que les transports

  Dans le scénario de "les  affaires habituelles" les  émissions de CO2 continuent  à augmenter et terminent avec une augmentation de  quelques centaines de parts  par million en dioxyde de  carbone vers la fin du siècle  et le CO2 continuant toujours  à augmenter à ce moment-là.  Élever des animaux mène à un déboisement à grande échelle et à une utilisation de la terre de faible efficacité.  Selon le rapport,  70 pour cent des forêts tropicales humides dans les régions d’Amazonie ont  été coupées dans le but  de produire du bétail.  Aujourd'hui 70 pour cent de toutes les terres agricoles et  30 pour cent de toutes  les surfaces de la Terre  sont utilisées par l'industrie du bétail.  Tous ces facteurs  augmentent directement ou  indirectement  la concentration de CO2  dans l'Atmosphère de la terre.  Docteur Rajendra Pachauri,  chef du bureau Intergouvernemental  du changement climatique,  a récemment fait  une suggestion semblable : “  Ne pas manger de viande,  faire du vélo, et manger des  fruits - c'est ainsi qu’on peut freiner le réchauffement. ”  

Le 20 janvier 2008,  l’équipe de Supreme Master Television a été honorée d’une téléconférence  avec Maître Suprême  Ching Hai au sujet du changement climatique.  La question  concerne  le régime végétarien.  Et c’est : “Quel serait le minimum de gens passant à un régime végétarien qui soit nécessaire  pour sauver la planète ?   Au moins la moitié de le  population de la planète.   Je souhaite vraiment  que nous gardions la planète,  que nous continuions à vivre,  et que les enfants grandissent  dans un meilleur  environnement, mais vous  voyez, c’est à l'humanité de  décider ce qu'elle veut et  quelle direction prendre.   Nous prions sincèrement que tous les nobles efforts pour sauver la Terre réussissent.  Que tous les habitants  mènent une vie en  harmonie l'un avec l'autre  et notre belle planète.  Merci de nous avoir suivi  aujourd'hui dans Planète  Terre : notre aimant foyer,  diffusé chaque mercredi  sur Supreme Master Television. A suivre ensuite, restez avec  nous pour Divertissement et  Sagesse, juste après  Nouvelles d'exception.   Que l'amour infini de Dieu de  apporte le bonheur  et la paix dans vos vies.



Voir aussi :

 

arrêter de manger de la viande pour sauver la planète

 

L'alerte des scientifiques de la NASA

 

 

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 06:45
Selon Greenpeace, l’élevage des animaux à la ferme entraîne de multiples et graves conséquences sur la planète, ce qui en ferait le deuxième secteur le plus polluant après celui de l’énergie.
Jean Goupil, La Presse



L’agriculture étant désormais le deuxième plus important émetteur de gaz à effet de serre au monde, Greenpeace exhorte les consommateurs à adopter un régime végétarien, ou du moins à réduire leur appétit pour la viande


« Pour les personnes souhaitant réduire leurs émissions individuelles de gaz à effet de serre, l’adoption d’un régime végétarien, ou du moins la réduction de la quantité de viande consommée, aurait un effet bénéfique », note cet expert connu pour sa grande participation au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

M. Smith estime qu’un Nord-Américain moyen peut éviter l’émission de quelque 125 grammes de CO2 chaque jour en substituant à peine 5 % de la viande qu’il consomme par des produits végétariens.

Pour Greenpeace, l’élevage des animaux à la ferme entraîne de multiples et graves conséquences sur la planète, ce qui en ferait le deuxième secteur le plus polluant après celui de l’énergie. On cite pour preuve les émissions de méthane provenant des ruminants, la gestion des fumiers, l’utilisation des produits agrochimiques, les changements d’usage des terres, le recours aux combustibles fossiles, etc.

L'article complet sur massacreanimal.naturalforum.net

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 06:25
"Le lac Poyang, dans la province méridionale du Jiangxi, est le plus grand lac d'eau douce de Chine. Sa surface passe de 3 500 km2 en été, quand les pluies sont les plus abondantes, à environ 500 en hiver. Ces derniers mois, le Poyang, profond de 8 mètres en moyenne, a rétréci à moins de 50 km2, selon plusieurs sources, découvrant une peau craquelée qui rappelle la mer d'Aral dans son pire état.
if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}
 
La sécheresse, qui sévit cet hiver aussi bien dans le nord de la Chine que dans le sud, traditionnellement humide, a exacerbé les déséquilibres du bilan hydrographique chinois : ce qui arrive au Poyang touche à un degré supérieur ou moindre la plupart des dizaines de lacs chinois.

En Chine, la maîtrise des ressources en eau a toujours tenu à la fois de la nécessité économique et de l'atavisme impérial : il y a quatre mille ans, le premier monarque chinois, Yu le Grand, entra dans la légende pour avoir inventé l'irrigation. Dans la Chine féodale, le Grand Canal fut un ouvrage majeur, avant que Mao Zedong ne lance les premiers grands projets de barrages au début de l'ère communiste.

Au XXIe siècle, la profession de foi des nouveaux timoniers en faveur du développement durable ne constitue qu'un maigre contrepoids face aux exigences de l'hypercroissance économique (+ 11,5 % en 2007). Ils sont souvent réduits à gérer en catastrophe les syncopes à répétition d'un organisme surmené, tandis que le manque traditionnel d'eau est aggravé par une surexploitation et une pollution aux dimensions énormes."

article sur lemonde.fr

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 07:03
Le bilan écologique des cours d’eau ne s’améliore pas en France. Selon un rapport de l’Institut français de l’environnement paru aujourd’hui (Ifen), neuf rivières sur dix contrôlées présentent un ou plusieurs pesticides, ainsi que la moitié des eaux souterraines. L’Ifen dresse régulièrement depuis 1998 un état de la contamination des eaux par les pesticides.

819 points ont été contrôlés en 2005 sur les rivières. 91% d’entre elles présentaient au moins un pesticide, produits phytosanitaires utilisés pour la protection des végétaux, ou biocides pour la protection de biens d’équipements comme le bois de charpente. La France confirme au passage son rang de troisième utilisateur mondial de pesticides derrière les Etats-Unis et le Japon, et de premier en Europe.

Le bilan est lourd aussi pour les eaux souterraines. 55% des 1.213 points de contrôle révèlent une concentration de pesticides. L’étude de l’Iden souligne des niveaux de contamination significatifs: 36% des points de mesure en eaux de surface ont une qulité moyenne à mauvaise, et 25% des points en eaux souterraines ont une qualité médiocre à mauvaise.

«On a vraiment un phénomène de dispersion générale des pesticides dans l’environnement puisqu’on en trouve à peu prêt partout où on en cherche», explique Christian Feuillet, responsable de l’unité Etat des milieux à l’Ifen. «C’est évident pour les eaux superficielles puisqu’on en trouve dans neuf points de mesure sur dix, et c’est également significatif pour les eaux souterraines, même si le taux est plus faible parce qu’elles sont relativement protégées», ajoute-t-il. L’Ifen n’en tire cependant pas de conclusions concernant l’évolution de la qualité des eaux en France, soulignant que son dispositif d’observation a changé.

Ainsi entre 2004 et 2005, environ 200 points de contrôle ont été rajoutés. S’ils ne sont pas entièrement représentatifs, ces contrôles permettent de donner un aperçu de la contamination des eaux par les pesticides. Selon Christian Feuillet, «36% des mesures dans les cours d’eau montrent une qualité moyenne à mauvaise et un quart une qualité médiocre à mauvaise, donc on est quand même dans des situations où, sur un nombre significatif de points, l’eau n’est plus propre à un bon usage».


sur liberation.fr
Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article