Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 06:52

Pensez-vous que l'agriculture biologique puisse survivre en France une fois que la culture des OGM sera autorisée puisqu'il semble que nous n'y échapperons pas face au pouvoir des lobbies?
Marie-Monique Robin : Les cultures transgéniques sont complètement incompatibles avec l'agriculture biologique, à cause du problème de la contamination par pollennisation. C'est tellement vrai qu'un document secret de la Communauté européenne, révélé par l'ONG Greenpeace, et dont je parle dans mon livre, souligne que les cultures de maïs transgéniques entraîneront la disparition du maïs biologique.

Le monde selon Monsanto, Marie-Monique Robin, aux éditions La Découverte

 

Suite à l’émission du 11 mars à 21 h. sur ARTE "Le monde selon Monsanto, de la dioxine aux OGM, une multinationale  qui vous veut du bien" de Marie-Monique Robin, un DVD est disponible sur arteboutique.com et dans les magasins Nature et Découverte.

 

C'est une enquête rigoureuse et  approfondie sur une multinationale, une multinationale productrice de l'agent  orange, de la dioxine, de l'hormone de croissance, du Round Up et des OGM.

 

Les  résultats de l'enquête, menée depuis quatre ans, sont implacables.

 

Nous vous invitons à faire circuler  l'information dans tous vos réseaux, à soutenir ce film et le livre (plus  complet) qui est paru aux Editions de la Découverte depuis le 6 mars.

 

Bien sûr, la réalisation du film et sa  diffusion ne sont pas du goût de Monsanto, qui dispose de nombreux moyens de  pression et n'hésite pas à se débarrasser de ses opposants, d'une manière ou  d'une autre comme l'illustre le film : sa diffusion la plus large possible sera  une première garantie pour la réalisatrice et l'avenir du film.   

 

En attendant, faites circuler l'information !

 

Au moment où est discutée la loi sur les  OGM, c'est un outil précieux !

 

Pour info concernant les Aliments qui contiennent des O.G.M, Greenpeace a établi plusieurs listes de produits alimentaires où l'on trouve la présence d'organismes génétiquement modifiés ( O G M).

 

* La liste grise correspond aux produits dont le fabricant ne peut pas garantir formellement l'absence d'O.G.M.

 

* La liste noire correspond aux produits contenant probablement des O.G.M., soit parce que le fabricant n'a pas précisé qu'ils n'en contenaient pas, soit parce qu'il ne s'oppose pas à leur présence.

 

Ci-dessous, une présentation facile à lire de la liste des aliments contenant ou susceptible de contenir des OGM diffusée par Greenpeace.

LISTE GRISE :

- Nachips Old el Paso Pillsbury
- Curly Bahlsen
- Petits fours au fromage Bahlsen
- Chokini Bahlsen
- Biscuits St-Michel Bahlsen

 - Savane Brossard
- Recette originale au lait Lindt
- Noir Dessert Lindt
- Champs-Elysées Lindt
- Crème caramel aux oeufs Ancel

-


LISTE NOIRE :

- Crackers Belin
- Crackers TUC Lu
- Chipster Maya Lu
- Pépito double Choc Lu
- Prince Lu
- Petit Ecolier Lu

- Napolitain Lu
- Les Apérilèges Delacre
- Délichoc Delacre
- Invitation Brossard
- Mini -tartelettes Brossard
- Forêt Noire Brossard
- Plaisir aux noix Brossard
- Bavarois chocolat Brossard
- Petits choux fourrés Brossard
- Jacotte Pain Jacquet
- Brioquet Pain brioché Pain Jacquet
- 34 biscottes Heudebert
- Grany duo chocolat-raisins Heudebert
- BN Biscuiterie nantaise
- Finger Cadbury
- Coquillages Cadbury
- praline Bouquet d’Or Cadbury
- Super Poulain Cadbury
- Croustifondante chocolat Verkade
- Brownie chocolat Savane
- Mystère extrême Gervais
- Crème caramel Gervais
- Smacks Kellogg’s
- Golden Grahams Nestlé
- Crème dessert Nestlé
- Tiramisu Nestlé
- Galak Nestlé

- Lion Nestlé
- Maître chocolatier de Lanvin
- KitKat Nestlé
- Junior cacao Nestlé
- Nidal Nestlé
- P’tit Duo pêche dessert et fruit Nestlé
- Nesquik Nestlé
- Nescafé Cappuccino Nestlé
- Lion cacao Nestlé
- Dany Danone
- Phosphatine lait et Céréales vanille Danone
- Gallia Danone
- Dessert soja saveur chocolat Gayelord Hauser
- Boisson soja Gayelord Hauser
- Gâteau de semoule nappé chocolat Yabon
- Pâte à tartiner Eclats noisettes Poulain
- Mars Mars alimentaire
- Balisto Mars alimentaire
- Cannelloni Findus
- Crêpes jambon-fromage Findus
- Pizza aux fromages Marie
- Moussaka Gorcy
- Emincé à l’indienne Maggi
- Timbales soufflées de Saint-Jacques Tipiak
- Brassé croissance Blédina
- Benco Energie CPC France
- Vinaigrette Lesieur CPC France
- La mayonnaise CPC France
- Sauce à l’estragon Benedicta
- Mayonnaise Benedicta
- Sauce à l’échalotte Knorr

-

 

 

A noter : le fabricant "céréal" , épinglé par le mensuel Que Choisir, parce que des dérivés d'O.G.M. avaient été retrouvés dans des barres minceur fabriquées avant le 1er septembre 1998, maintient sa position en niant toujours l'utilisation d'O.G.M. dans ses produits.

Attention! les méthodes d'analyse ne détectent que la présence d'O.G.M., pas leur quantité.

 

(Listes reproduites avec l'aimable autorisation de Greenpeace hg)

 

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 07:13

Vous pouvez parfois pensez en vous-même », « Que puis-je, en tant qu’être humain sur cette grande planète, faire au sujet du changement climatique ? «  Hé bien, notre invité sur Supreme Master Television aujourd’hui a réalisé qu’une personne peut faire quelque chose. Avec un cœur aimant, beaucoup de créativité et un équipement de caméra de base, Mr. Greg Craven a créé plusieurs vidéos YouTube, dans lesquelles il informe des millions de spectateurs que vis à vis du réchauffement climatique, il est temps d’agir, maintenant. Voici une chose à laquelle vous n’avez pas pensé… Vous savez tout sur le combat contre le réchauffement global ? Oui, j’en ai assez ! Je sais que cela semble faire trop de bruit qu’il est facile de ne pas écouter. Mais vous pouvez penser à cela : pendant que nous débattons à savoir si les humains peuvent vraiment changer le climat ou pas, nous en faisons en même temps l’expérience. Le but est, peu importe le résultat de cette expérience, nous sommes dans le tube de test ! Donc il semble très clair que nous ferions mieux d’arrêter cette controverse le plus rapidement possible.

Les vidéos divertissantes venant d’enseignants de l’université Oregon high school science sont devenus des stars de YouTube. America’s ABC News diffuse une histoire sur les vidéos de Greg appelées “Hottest YouTube Video: pourquoi des millions de gens cliquent sur une vidéo d’un enseignant en science. » A présent rejoignons les correspondants de Supreme Master Television dans l’Orégon, aux USA pour en entendre plus sur les pensées de Greg Craven sur le réchauffement et le succès de ces vidéos.

Bienvenu sur Supreme Master Television, Mr Craven. Quelle était votre motivation pour réaliser cette vidéo ?

Il y a des années, je suivais un cours de chimie et un professeur invité est entré. Il nous a montré comment les morceaux s’assemblaient et a expliqué la mécanique du changement climatique. Et je me souviens bien que cet après-midi là, en sortant, je me sentais fichu. C’est incomparable avec quoi que ce soit dans l’histoire parce que nous atteignons finalement les limites de croissance d’une planète finie de croissance non maîtrisée. Il ne s’est pas passé un jour depuis sans que je pense activement au changement climatique et c’est une force motrice dans ma vie et ma carrière. Je pense à cela tout le temps. Je débats en moi tous le temps. Parfois je vainc aussi mes pensées. Et il y a des années, j’en suis venu à ces arguments qui tiennent sur une grille et quand j’ai relu, j’ai pensé, « Mais comment peux-tu ne pas être convaincu par cela ? Et finalement au printemps dernier, j’ai eu une connexion Internet à haut débit et je pouvais voir Youtube et ce dont tout le monde parlait. Et c’est ainsi que cela m’a choqué, « Wahou, des vidéos virales avec un médium visuel. » Donc, quelle honte ce serait si j’avais la réponse, si j’étais la personne qui était arrivée à cela, et que je n’en ai pas parlé ailleurs. Et c’est ainsi que je m'y suis vraiment mis et que j'ai fait ma première vidéo. J’essayais de déclencher une avalanche en introduisant l’idée qui coupe le débat complet de savoir si le réchauffement climatique a bien lieu ou pas, que nous sommes dans une impasse depuis si longtemps, en changeant la question. 

Non seulement ces vidéos ont inspirées le dialogue et la discussion sur le problème du réchauffement global, mais à travers le partage énorme des vidéos de Mr. Craven sur Internet, des millions de gens on pris conscience du réchauffement climatique.

Comment tous finira Donc voici la raison dans une coquille : Un, personne n’est parfait. Donc chaque choix que vous faites apporte avec lui un risque que ce choix se révèle être une erreur. Etant donné cela, quel risque préféreriez-vous prendre ? Ecouter les activistes et entreprendre de grandes actions avec un risque possible sur l’économie dont les sceptiques nous parlent, ou écouter les sceptiques et ne pas entreprendre d’action à présent, risquant la destruction possible et la perturbation dont les activistes nous avertissent. Le facteur décisif, c'est, quel est le risque le plus acceptable ?

Pouvez vous dire à nos spectateurs quel est votre message principal ?

Le message principal  est que la science est incertaine. Donc quand les gens attendent une certaine réponse de savoir si le changement climatique se produit réellement ou pas ? « Sommes nous vraiment ceux qui produisent cela ? » « Ca va vraiment être terrible » - ce sont les mauvaises questions à demander parce que nous ne pouvons en être sûr. Vraiment la question que nous devrions poser est : « Etant donné les risques et les possibilités, pouvons- nous ne pas agir ? Quel est le plus grand risque : le risque d’agir ou le risque de ne pas agir ?

De votre opinion, quel est le plus grand contributeur au réchauffement global ?

En terme de technologie, c’est la production électrique et le transport. C’est d’où les émissions de carbone viennent. Mais c’est intéressant parce que vous dites « de mon opinion », mais ça ne compte pas dans mon opinion. Mais à mon avis, ce sont juste des gens qui ne pensent pas de part leur mode de vie, qui ne pensent pas aux conséquences de leurs actions, et je pense qui ont un peu peur aussi. Je pense que cela a bloqué beaucoup de gens d’entendre le message que c’est dans notre intérêt de changer ce que nous faisons et de changer comment nous le faisons. Parce que la photo qui est peinte est assez morose et il y a cette vraiment incompréhensible réaction humaine que quand nous avons de vraiment mauvaises nouvelles, nous mettons la espérons que ça disparaisse. J’ai été coupable de cela. Le problème est que c’était ok pour nous en tant qu’espèce mais quand nous sommes aux limites de la planète, nous n’avons pas droit à l’erreur. Je veux dire que, pendant que nous débattons à savoir si les humains peuvent causer le changement climatique, nous en faisons en même temps l’expérience et le problème c’est que nous sommes dans l’éprouvette. Donc on ne peut faire le test qu’une seule fois.

Ainsi, les vidéos de Greg Craven ont été vues plus de 6 millions de fois à travers le monde. Sa première vidéo à elle seule « la vidéo la plus terrifiante que vous verrez jamais », a reçu plus de 3,5 millions de visites sur YouTube, alors que le nombre total de visites de ce clip est estimé à plus de 5 millions si les autres sites web sont pris en compte. Nous en apprendrons plus sur Mr. Craven à notre retour dans Planète Terre : notre Aimant Foyer. Restez ici sur Supreme Master Television.

De retour dans Bonnes Personnes, bonnes oeuvres pour notre émission du jour avec Mr Mr. Greg Craven, un enseignant scientifique américain qui a rappelé à des millions de gens dans le monde le besoin urgent d’agir contre le réchauffement climatique.

Combien de temps pensez vous que nous ayons ?

C’est le point qui fait peur. Personne ne le sait. Tous ce que nous savons est que alors que nous débattons le temps diminue. Le point qui fait peur est que il y a 30 ans pour le changement climatique nous pensions que les changements de climat se produiraient dans un millier d’année. 10 ans avant, nous avons pensé que ça se produirait vers la fin du siècle. 5 ans avant, nous pensions que c’était pour 2050. J’ai lu un rapport la nuit dernière, et c’est d’un groupe de pensée de sécurité globale qui implique un lauréat du prix Nobel d’économie, un ex-chef de la maison blanche et et un ex-conseiller à la sécurité de la maison blanche. Et ils ont déclaré que c’était possible pour la prochaine décennie. Nous ne savons pas combien de temps nous avons. Et tout ce que nous savons est que plus ça devient noir, plus nous roulons vite. Et c’est pourquoi je ressens un terrible sentiment d’urgence pour cela parce que notre compréhension du climat montre que ce pourrait ne pas être un changement graduel, qu'il pourrait y avoir des paliers cachés où soudainement le climat pourrait basculer dans quelque chose de totalement nouveau, et nous aurions un climat déstabilisé sans prévenir.

Que pensez-vous que nous devrions pousser les politiciens à entreprendre ?

Des changements significatifs massifs et immédiats dans la politique énergétique. Nous devrons le faire de toute façon. Nous allons être en pénurie de pétrole et de charbon. Nous allons devoir arrêter de brûler ces choses là. Plus tôt nous le ferons, plus nous aurons de possibilités, et plus nous aurons de recul à ce sujet, plus nous pourrons alléger les dommages.

Que pensez-vous, qu'en tant que personne ordinaire, individuellement, nous pouvons faire chaque jour ?

Répandre la parole parce que la manière dont nous prévenons les chances d'un changement climatique catastrophique est un changement politique. Et cela se produit seulement quand les gens se lèvent et le demandent. Je veux dire que, ce vers quoi nous allons est de saturer la culture avec cela afin qu'un décisionnaire politique ne puisse tourner autour sans paroles consistantes. « Qu'allez vous, qu'allons nous faire au sujet de ce changement climatique ? » Donc vraiment le plus grand impact qu'un individu peut avoir, je pense, est d'enrôler d'autres personnes dans une prise de conscience des risques du changement.

Pensez-vous que le végétarisme soit une part vraiment importante de ce puzzle ?

Oui, je pense que les gens ne vont pas manger des hamburgers pendant une centaine d'années de plus. Cela consomme beaucoup d'énergie de produire un kilo de boeuf comparé à produire un kilo de protéines végétales. Donc au fina nous allons définitivement changer la façon d'obtenir nos protéines de la viande.

Comment les étudiants réagissent à votre message quand ils regardent votre 1ère vidéo ?

Hé bien, en fait, ce sont eux qui ont fait démarrer cette vidéo. Ce sont ceux qui l'ont nommé. Ils ont trouvé l'idée du nom « La plus terrifiante vidéo que vous verrez jamais », et ce sont eux qui l'on lancée. Je suis resté éveillé toute la nuit avant le dernier jour d'école afin que cela se fasse, afin de la diffuser parce qu'ils savaient que c'était en cours pour pouvoir leur dire, « Hé, dites-le à tous vos amis. » Et ils ont commencé sur leur page myspace sur le réseau myspace et c'est ainsi que cela à commencer.

Pensez-vous que les jeunes sont plus conscients de l'environnement ?

Oh, oui. Ils voient qu'ils vont être ceux qui vont en porter le poids. Donc de long en large, ils sont concernés. Et ils ont eu le temps d'apprendre sans être intoxiqués par un ensemble de parti pris, comme vous et moi souvent quand nous avons grandi, dans la culture occidentale, grandi avec une culture de 'la nature et ici pour être conquise, et des ressources illimitées.' Donc ils sont vraiment concerné par cela.

De ce que nous pouvons voir de l'exemple de Mr Craven, un individu a le pouvoir de porter de grand changements pour le bien de tous. Que les politiques pour notre planète soit mises en place, ce qui inclut ceux qui encouragent l'adoption d'un régime végétarien, la re-forestation de nos forêts, le développement de technologie durable et d'énergie renouvelable, et la conservation des précieuses ressources de notre planète. Nous remercions Mr. Craven pour vos vidéos inspirées et informatives sur le besoin d’agir vite sur le réchauffement global. Que votre message atteigne beaucoup de citoyens globaux et de gouvernements pour apporter effectivement des changements immédiats pour la survie de la planète et de ses habitants. Il est vraiment temps d’agir.

Merci de nous avoir suivi aujourd’hui dans Bonnes Personnes, Bonnes Oeuvres. Notre émission est diffusée chaque mercredi sur Supreme Master Television. A suivre, restez avec nous pour le monde qui nous entoure, juste après Nouvelles d’Exceptions. Nous vous souhaitons une vie harmonieuse et joyeuse en paix avec toutes les créations de Dieu.

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 07:15
Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 06:49
Sur lemonde.fr

Effondrement des calottes polaires, fonte des glaciers d'altitude, dilatation thermique des océans, augmentation de la teneur atmosphérique en vapeur d'eau... Le nombre de paramètres connus qui influent sur l'élévation du niveau des mers est déjà important. Il faut en ajouter un autre, relativement inattendu. Des travaux de chercheurs de Taïwan, publiés vendredi 14 mars dans la revue Science, montrent que les barrages sont un élément important à prendre en compte.

 

Ces grandes retenues auraient contribué à "masquer" 30 mm de montée des mers depuis le début des années 1960. Sur le demi-siècle écoulé, cet effet de "masque" représente une atténuation annuelle d'environ 0,55 mm par an. Cette contribution (négative) est loin d'être négligeable par rapport aux autres contributions (positives) connues. Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) prévoit une augmentation du niveau des mers de 20 cm à 50 cm environ à la fin du siècle. Mais, dans leur rapport 2007, les experts l'avouent : "Le bilan (des différentes contributions) n'est pas établi de manière satisfaisante."

L'importance inattendue des barrages dans ce bilan devrait conduire à de nouvelles évaluations. "Cette étude confirme que l'on sous-estime, aujourd'hui encore, la montée des mers due à la fonte des glaces", dit Eric Rignot, chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la NASA. "Ces travaux ne traitent cependant que de la contribution des réservoirs artificiels, or il y a aussi un effet des réservoirs naturels", poursuit le chercheur.

CONTRIBUTION MÉCONNUE

Ces réservoirs (lacs, nappes phréatiques, etc.), et surtout leur évolution, jouent un rôle dans le processus d'élévation du niveau des mers, mais leur contribution demeure méconnue. On suppose parfois que leur évolution contrebalance, peu ou prou, celle des retenues artificielles. Du coup, il peut être trompeur d'ajouter directement 30 mm à la courbe d'élévation du niveau des mers, comme le font les auteurs.

Les derniers grands projets de barrages sont achevés. L'essentiel des sites a été exploité entre les années 1960 et les années 1990. En toute logique, si les auteurs n'ont pas fait fausse route, on devrait assister, dans les prochaines années, à une accélération de l'élévation du niveau des mers. Mais les mesures peuvent toujours réserver des surprises.

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 06:27

Climat: il est presque déjà trop tard

Le principal spécialiste du climat à la Nasa tire la sonnette d'alarme. Selon James Hansen, qui dirige l'Institut Goddard d'études spatiales de l'agence gouvernementale américaine, le réchauffement climatique plonge déjà la planète dans la crise et le secteur énergétique tente d'en cacher l'ampleur au public. Les émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère ont atteint un niveau dangereux, soit 385 parts par million (ppm). Or, selon le scientifique, l'énergie fossile, qui pourvoit à 90% de notre énergie, est en grande partie responsable des émissions de CO2.

«C'est un business tellement énorme qu'il a infiltré le gouvernement américain», explique le spécialiste dans un article publié par le magazine «Science». Ainsi, l'industrie, relayée par les responsables de l'administration américaine, induirait en erreur le public sur les causes du changement climatique.

Le scientifique en appelle donc à l'Union européenne, qu'il enjoint de revoir son objectif en matière de réduction d'émissions de CO2, fixé actuellement à 550 ppm. Il doit être ramené à 350 ppm si «l'humanité entend préserver une planète similaire à celle sur laquelle s'est développée la civilisation». Hansen ajoute qu'il faut mettre hors service d'ici à 2030 toutes les centrales à charbon et taxer leurs émissions d'ici là. Selon lui, il faut également interdire la construction de nouvelles centrales si celles-ci ne prévoient pas de système pour emprisonner leurs émissions de CO2.

 
Pauline Mouhanna (avec AFP)
 
L'Américain James Hansen, célèbre pour avoir attiré, le premier, l'attention du public sur le péril climatique, est le personnage central d'un livre-enquête sur la censure de la science, qui vient de paraître aux Etats-Unis. Un été caniculaire et l'audace d'un scientifique. C'est ce qu'il aura fallu pour que le changement climatique, le 23 juin 1988, sorte des laboratoires, pour qu'il entre dans le débat public. Ce jour-là, presque partout aux Etats-Unis, on étouffe déjà sous une chaleur accablante. On redoute un été interminable, brûlant et sec - il le sera, comme jamais de mémoire d'homme.
 
 
Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 06:22

Jusqu'où ira le déni de l'opinion publique chez certains hommes politiques ?
Il y a quasiment autant de français contre les OGMs que de
français qui pensent que les hommes politiques ne s'intéressent pas à leurs problèmes.
Pourquoi un tel empressement à céder au lobbys ?
Merci aux hommes politiques qui ont le courage de s'opposer aux OGMs.

Toutes les nouvelles sur les OGMs sur
blog.greenpeace.fr/ogm


GREENPEACE      Si vous n'arrivez pas à lire cet e-mail, cliquez ici


URGENT : LOI OGM. Vous pouvez agir !

Vous le savez, jusqu'à lundi, les députés français votent une loi sur les OGM. Cette loi n'est pas ordinaire : elle est déterminante pour l'avenir de l'agriculture et de l'environnement en France. En prétendant organiser la coexistence entre cultures, le projet de loi actuellement discuté ne fait en l'état que légaliser la contamination génétique de la production agricole. Le choix du sans OGM est nié. Le projet prévoit en effet que le sans OGM pourra contenir un peu d'OGM alors que de très nombreux doutes subsistent quant à leur innocuité.

Compte tenu de la nature des OGM, de leur dissémination incontrôlable, la coexistence des cultures est impossible : la liberté de produire avec et sans condamne la liberté de produire et consommer sans OGM que réclame la majorité des français.



Plus que jamais, votre voix compte !

Appelez dès que possible votre député pour lui faire savoir que vous voulez une agriculture sans aucun OGM. C'est votre droit de citoyen de faire connaître votre position durant ce débat crucial. Mardi, le projet de loi fera l'objet d'un scrutin solennel, ce qui permettra de connaître le vote de chacun des députés.

Appelez directement à l'Assemblée Nationale et demandez à parler à votre député
01 40 63 60 00

Pour trouver le nom de votre député, cliquez-ici.

Si votre député n'est pas à l'Assemblée, vous pouvez l'appeler à la permanence de sa circonscription.
Pour avoir le numéro de téléphone de sa permanence,
cliquez-ici.


Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 06:36

Bonjour, Téléspectateurs de Supreme Master Television ! C'est Casey Kasem. Un rapport de l'ONU déclare que l’agriculture animale est responsable d’une quantité énorme d’émissions de gaz à effet de serre, plus que ceux créés par tous les transports combinés du monde entiers. On peut faire la différence. Soyez écolo et devenez Végétarien pour la journée annuelle sans viande. Bienvenu dans Végétarisme : le mode de Vie Noble. A présent, Casey Kasem, personnalité de renommée mondiale de radio et voix pour de nombreuses animations aimées, nous rappelle à tous de faire la différence en devenant écolo et en devenant végétarien pour stopper le réchauffement global. En effet, notre belle planète Terre tient par un éco-équilibre délicat à présent. Les climats changeants en raison de gaz à effet de serre rendent irréversible les dégâts envers notre monde. Comme les co-habitants de cette merveilleuse Planète Terre, nous avons la responsabilité de cela pour nos générations futures. Aujourd'hui, nous continuerons à explorer comment l'événement récent « journée sans viande » répond aux problèmes de santé et environnementaux avec les individus notables H. Lyman et dr Hershaft. Ils ont tous un message simple - devenez végétarien pour le bien de l'environnement.

Et tout de suite comme notre climat change et que le monde change et qu’il y a ce réchauffement global, pouvez-vous nous expliquer un peu comment produire de la viande à consommer ajoute à cet effet ?

Hé bien, c’était une chose surprenante que l'organisation Mondiale de la Santé soit venue et ait déclaré que la cause numéro un des gaz à effet de serre mondiaux proviennent du bétail confiné. Nous sommes les partisans numéro un de la cause numéro un des gaz à effet de serre globaux qui proviennent du bétail confiné. Et si nous voulons avoir un avenir pour nos enfants et nos petits-enfants, cela va demander à chacun d'entre nous de faire ce que nous pouvons faire. S'assurer que quand nous mettons la main à la poche, quand nous dépensons un dollar, ce dollar va vers un monde meilleur, plus propre, plus sain que nous puissions connaître. Et actuellement, ce n’est définitivement pas le cas.

Avez vous bon espoir de nouveaux changements ?

Je pense quand vous regardez cela, que nous commençons à comprendre qu'il est de la responsabilité individuelle de produire le changement. Je pense que cela arrive. Si vous regardez ce qui s’est produit ces 10 dernières années, c'est étonnant le changement de conscience, du public. Donc je ne suis pas concerné que nous n'allions pas provoquer le changement. Ce qui me concerne allons nous provoquer le changement avant qu'il ce ne soit trop tard ? Et si nous allons nous assurer qu'il y a un avenir, souvenez-vous, c'est une responsabilité de chacun d'entre nous. Commençons aujourd'hui. Commençons en rejoignant la super journée sans viande américaine. Assurez-vous-que ce n'est pas juste aujourd'hui; rejoignez la journée sans viande pour toujours.

Et finalement, avez-vous quelques derniers mots pour nos téléspectateurs ou Supreme Master Television, ou quoi que ce soit que vous voudriez dire à nos téléspectateurs du monde ?

Oui. Je pense qu'il y a juste une chose qui changera à jamais le comportement humain. Cette chose est la crise. Il n'y a aucun doute dans ma tête que nous sommes en crise. Prenons cette crise, utilisons la, et faisons les changements qui sont nécessaires. C'est votre responsabilité de vous sauver vous-même. Commencez à la maison et ensemble, quand assez d'entre nous se réveillent, alors nous aurons l'occasion de sauver le monde. Souvenez-vous, la crise est l'outil le plus grand que nous ayons. Utilisons la pour l'avenir.

Merci, M. Howard Lyman, pour vos sages paroles et vos rappels de combien est avantageux un régime à base de plantes pour nous, pour l'avenir de nos personnes aimées, et de notre planète. Nous espérons que votre expérience et vos conseils feront écho dans les coeurs des gens dans le monde entier afin que chacun puisse changer pour des modes de vie et des régimes plus sains et plus compatissants . Notre partie suivante est une interview avec le docteur Alex Hershaft, le fondateur passionné et président du mouvement de réforme des fermes animales. Pendant trois décennies, docteur Hershaft a été un promoteur dévoué du végétalisme avec le but d'élever le monde à être une Société uni sans viande. Aujourd'hui, il nous rejoint dans une interview téléphonique, pour révéler les raisons de pourquoi il reste actif dans la diffusion de ces idéaux compatissants.

Nous avons docteur Hershaft au téléphone avec nous aujourd'hui pour parler de la journée sans viande qui a lieu le 20 mars à travers le globe. Merci beaucoup d'être avec nous, docteur Hershaft.

C'est un plaisir! C'est toujours bon d'être avec vous.

Merci.

Quelles sont pour vous les raisons incontestables de participer à la journée sans viande ?

La raison la plus irrésistible bien sûr est sa propre santé. Un certain nombre d'études des trois décennies passées ont montré que la consommation de viande a été définitivement liée aux incidents accrus de maladies chroniques comme la maladie du coeur, du cancer, le diabète. Le raison suivante la plus importante est ce que nous faisons à notre planète, le réchauffement global par exemple. La production de viande est responsable de 18 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre et l'agriculture animale est aussi dévastatrice pour les habitats de la faune et de la flore, nos provisions d'eau, et l'air qu'on respire. Et ensuite la raison qui motive plusieurs de nos activistes, dont moi-même, est l'épouvantable cruauté commise envers les animaux élevés pour l'alimentation dans des fermes-usines d'aujourd'hui et des abattoirs.

Que voyez-vous vraiment comme les plus grands obstacles pour les gens suivant un régime sans viande et comment suggérez-vous aux gens de le surmonter ?

Le plus grand obstacle est juste la tradition les habitudes et l'inertie. Et la meilleure voie pour surmonter cela est d'essayer plusieurs produits alimentaires sans viande délicieux qui sont disponibles dans chaque supermarché. Dans le comptoir de traiteur, il y a des déjeuners de substituts de viandes et des plats de tofu. Dans le rayon de produits surgelés, il y a des dîners prêts à consommer qui n'impliquent aucune cruauté animale. Et ensuite bien sûr il y a le lait de soja au lieu du lait de vache. Bien sûr tout les plats végétaux traditionnels, les fruits et les graines, les produits cuits. Aujourd'hui c'est très facile de devenir vegan et pas comme il y a 30 ans quand j'ai commencé.

Super ! Docteur Hershaft, c'est toujours un plaisir de vous parler. Vos avis et opinions sont très respectés sur Supreme Master Television, ainsi nous vous remercions encore une fois.

Et merci de faire tout votre bon travail.

Merci pour votre merveilleuse compagnie dans l'édition spéciale du jour de Végétarisme : la Manière Noble de Vivre. Nous aurons plus d'interviews de la journée sans viande dans les prochaines semaines. Pour apprendre comment préparer un délicieux charquican du Chili en Amérique du Sud, Rejoignez-nous demain dans Végétarisme : la Manière Noble de Vivre. Et maintenant, restez s'il vous plaît avec nous sur Supreme Master Television pour Entre Maître et Disciples, à suivre juste après Nouvelles d'exception.

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 06:59
Appel de la France au désarmement










Par Philippe ALFROY AFP - Vendredi 21 mars, 21h43

CHERBOURG (AFP) - Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi à Cherbourg un aménagement de l'outil français de dissuasion nucléaire, au nom de l'adaptation à l'environnement international et aux contraintes financières, et lancé une initiative internationale en matière de désarmement.

Il a notamment annoncé la réduction d'un tiers de la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire française et, rompant avec l'opaque secret qui entoure cette force, cité une évaluation du nombre de têtes nucléaires.

Le président a plaidé pour un nécessaire "ajustement" de l'outil nucléaire français, selon un "principe de stricte suffisance". La France "maintient son arsenal au niveau le plus bas possible, compatible avec le contexte stratégique".

Sa composante nucléaire aéroportée sera réduite "d'un tiers", a-t-il annoncé.

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 06:22
Un morceau de banquise antarctique, équivalent à près de quatre fois la ville de Paris, a commencé à  se désintégrer. Selon le centre national de la neige et de la glace de l'Université du  Colorado (NSIDC), la rapidité du réchauffement climatique est à l'origine de cette désintégration. Les images satellite montre que le détachement porte déjà sur un pan de glace de 414 km2, faisant partie du plateau Wilkins, dont la superficie totale est de 12.950 km2.
 
Tout a commencé le 28 février par le soudain décrochage d'un iceberg de 25,5 km de long sur 2,4 km de large. Ce mouvement a déclenché la désintégration d'un bloc de 569 km2 du plateau  Wilkins, dont 414 km2 ont déjà disparu.
 
Perturbation de l'écosystème
 .
Si l'ampleur du phénomène impressionne, il ne surprend pas les scientifiques qui s'attendent à ce type d'évolution."Cela fait déjà plusieurs années que cela arrive et on peut penser que ça se reproduira. En 2002, déjà, un morceau gros comme la Corse s'était mis à dériver" a expliqué Françoise Vimeux, chargée de recherche au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement à LCI.fr
 
La péninsule Antarctique a enregistré les plus fortes augmentations de température au cours des cinquante dernières années, avec en moyenne une augmentation de 0,5 degré Celsius tous les 10 ans. La désintégration de parties de banquise, comme le détachement de petits icebergs témoignent de cette hausse des températures.
 
Selon les experts, le réchauffement de cette région du globe ne sera pas sans conséquences. Pour Françoise Vimeux, il y a un risque de perturbation de l'écosystème. La fonte de la glace modifie totalement les conditions de vie des organismes vivants et l'ensemble de la chaîne alimentaire peut être touchée.
 
Evolution inéluctable
 
Autre problème, si les icebergs se mettent à fondre, l'eau douce qu'ils contiennent vient se mêler à l'eau salée de l'océan. Dès lors les courants océaniques qui régulent en partie la température sur l'ensemble de la planète se trouvent changés. Les températures peuvent par conséquent se mettre à baisser ou à augmenter selon les endroits.
 
La spécialiste souligne également, un autre risque, plus marginal, celui de "perturber la circulation des navires" dans la zone, même si celle-ci "reste peu fréquentée".
 
"Nous avons déjà émis tellement de gaz à effet de serre que cette évolution est inéluctable, déplore Françoise Vimeux. Mais si l'on fait des efforts aujourd'hui pour les diminuer, on peut espérer limiter les variations dans le futur."

«Un géant se réveille»

Cette situation pourrait toutefois se dégrader. Chris Rapley, directeur du British Antarctic Survey, vient de comparer l'Antarctique à «un géant qui se réveille». Et le géant pourrait à terme se faire menaçant. Dominique Bourg, professeur à l'Université de Lausanne, précise. «Le groupe des experts du GIEC a planché sur deux scénarios. Le premier avec une fonte très lente, l'autre qui s'apparente à une débâcle, avec des blocs entiers qui se détachent de l'Antarctique et du Groenland. Il semble bien que l'on s'oriente vers ce deuxième scénario, avec une montée des eaux de 1 à 5 mètres d'ici à la fin du siècle. C'est dramatique. Pensons simplement aux flux migrateurs que cette montée des eaux va impliquer!»

Cet avis est à mettre en relation avec une étude présentée récemment par Jason A. Lowe lors de la Conférence sur les changements climatiques d'Exeter, qui rappelait que la disparition des glaces du Groenland provoquerait à elles seules une élévation de 7 mètres du niveau des mers. Ce qui conduirait à menacer des grandes métropoles comme Londres, New York ou Shanghai. Sans parler de Venise.



Source :
tf1.lci.fr
24heures.ch

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 06:31

Sur lemonde.fr

E
njeu scientifique, le climat fait également, depuis quelques années, l'objet d'une attention médiatique soutenue. Une dizaine de chercheurs français de l'Institut Pierre-Simon-Laplace (IPSL) et du Laboratoire de météorologie dynamique (LMD) viennent d'en prendre acte en annonçant la relance d'un blog intitulé "
Climats : réalités du changement climatique".

 


Pour Michel Desbois, directeur de recherche (CNRS) en retraite, spécialiste des climats tropicaux et animateur du site, il s'agit d'offrir un contrepoint à la couverture des médias classiques, "parfois un peu trop événementielle et sensationnelle".

Les rédacteurs du site entendent faire passer, auprès du grand public, une information complexe, qui heurte parfois le sens commun. "Rendre compte de la réduction exceptionnelle de la banquise arctique ne doit pas nous empêcher de rendre également compte de l'extension particulièrement importante que les glaces de mer ont eu la même année en Antarctique, dit ainsi M. Desbois. Et surtout, que cela ne remet nullement en cause la réalité du changement climatique, qui ne peut se réduire à un ou deux événements."

UNE LARGE AUDIENCE

L'intention des chercheurs de l'IPSL et du LMD est, comme le dit M. Desbois, "de s'inspirer du blog américain "Realclimate"". Ce blog, fondé fin 2004 par un collectif de chercheurs principalement nord-américains, est, aux Etats-Unis, devenu un lieu incontournable de débats dans la communauté des sciences du climat. Les contributions y sont cependant très spécialisées et son pendant français ambitionne, lui, de s'ouvrir à une plus large audience.

"Realclimate" avait été fondé en partie pour faire pièce aux nombreux sites Web - surtout anglo-saxons - diffusant à dessein des informations tronquées et délibérément trompeuses sur le changement climatique. Aux Etats-Unis, l'Union of Concerned Scientists (UCS) a ainsi identifié une quarantaine de ces publications ayant bénéficié, entre 1998 et 2005, de 16 millions de dollars (environ 10,32 millions d'euros) de subsides de la part du pétrolier ExxonMobil.

"Climats" n'aura pas, a priori, la vocation de redresseur de torts de son homologue anglophone. "Nous ne cherchons pas à polémiquer, explique son principal animateur, mais à donner une information objective et rigoureuse." L'objet du prochain "post" sera d'éclairer le lecteur sur la différence entre climat et météo. Une distinction qu'il est sans doute nécessaire de rappeler, alors que le mois de janvier a été globalement très froid et a vu un enneigement record en Eurasie.

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article