Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 07:15

Citation du site : "Les alimentations végétariennes, y compris végétaliennes, bien équilibrées, présentent des avantages significatifs pour la santé humaine."

 

 


Extrait d'un interview du docteur Jérôme BERNARD-PELLET :


"Mais il faut comprendre un autre phénomène, c'est que la nutrition, c'est quelque chose d'assez complexe, et que tous les fruits et tous les légumes ne sont pas efficaces sur les mêmes choses. Certains fruits et certains légumes sont plus efficaces sur certains organes. Par exemple, pour prévenir les tumeurs du cerveau, les framboises ont une propriété particulière. Et on a comme ça, tout un panel de fruits et de légumes qui sont plutôt efficace pour prévenir tel et tel cancer et d'autres fruits et légumes sont efficaces pour prévenir un autre cancer. Donc, le message, c'est de manger une grande variété de légumes, de manger une grande variété de fruits mais en respectant la structure suivante : c'est de manger de grande quantité de légumes, céréales, légumineuses et fruits. Il faut rappeler ce que sont les légumineuses. Les légumineuses, ce sont les lentilles, les petits pois, pois chiches, haricots blancs, haricots rouges. Dans votre alimentation, privilégiez les légumineuses par rapport aux céréales parce que les légumineuses ont un index glycémique qui est plus faible. L'index glycémique, c'est la capacité d'un aliment à faire monter le taux de sucre dans le sang. S'il y a une épidémie de diabète de type 2 dans les pays occidentaux, c'est parce que nous mangeons des aliments qui sont beaucoup trop sucrés, des aliments qui ont un pouvoir sucrant qui est beaucoup trop fort. En terme scientifique, on dit que ces aliments ont un index glycémique qui est trop élevé. Les légumineuses permettent d'avoir un bon apport en protéine, et permettent d'avoir un bon apport en glucide complexe qui ont un index glycémique qui est bas, et une alimentation riche en légumineuse est le secret pour ne pas attraper le diabète de type 2.

Q: Et aussi un autre petit secret que vous m'avez dit, dans l'interview, que, quand même pour être en bonne santé, il faut manger peu ? Il faut manger, oui ?

R: Alors, ça, il y a un autre astuce, il y a un petit secret pour augmenter l’espérance de vie, qui peu paraître austère, mais qui est vrai à la fois pour l'alimentation omnivore et pour l'alimentation végétalienne. Que vous soyez omnivore ou végétarien, c'est la même chose. Si vous diminuez la quantité totale de votre alimentation, si vous diminuez les portions, par exemple vous diminuez votre portion de 20-30%, ça a tendance à augmenter l'espérance de vie. Evidemment si vous êtes un occidental qui avez accès à beaucoup de nourriture et que si vous avez tendance à manger trop mais les études montrent que au moins 75% de la population occidentale a tendance à manger trop. Alors évidemment si vous avez à peine de quoi manger, évidemment le fait de s'alimenter insuffisamment peut provoquer des maladies, donc il y a une bon équilibre à respecter. Si vous mangez très peu, vous allez développer les infections, vous allez maigrir. Votre indice de masse corporel va être inférieur à 19. Vous allez constater une fonte des muscles. Vous allez avoir des infections beaucoup plus souvent."

Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 06:27


L'alimentation industrielle - selon la famille Nelson (créateurs de vegsource.com)
Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 06:42

J'imagine mal que ce qui est sur le point de se produire au Royaume Uni  ne finisse pas par gagner la France. La progression, là-bas, est exponentielle depuis deux semaines, au point que le ministre de la santé estime qu'au mois d'août, la Grande Bretagne sera frappée de 100 000 contaminations par jour.
En France, la presse se concentre sur les cas recensés, qui sont en fait les cas surveillés, c'est à dire ceux qui apparaissent dans les écoles. Mais, et je le tiens d'un médecin, il y a en réalité plus de cas. Est-ce un hasard si un joueur de football du Sochaux F.C. a été touché récemment ?

Dans le monde, en un week-end, il y a eu 11 000 cas supplémentaires dans le monde, et on est passé de 60 000 cas environ à un peu plus de 70 000. C'est dire si la progression de la maladie s'accélère. Mais ce sont les cas recensés. On estime qu'il y aurait aux USA 1 000 000 de personnes contaminées dont quasiment la moitié à New York.

Il existe désormais un site spécifique à la France qui fait le point sur la propagation de la pandémie en France et sur ses conséquences quant aux activités des Français. Par exemple, quid des centres de loisirs, ou encore des colonies de vacances ? Faut-il continuer à envoyer les enfants là-bas ? Les experts s'attendent à une seconde vague qui pourrait toucher 25 à 50% de la population française d'ici l'automne.

source
marianne.fr
Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 06:42

Devenir végétarien pour éviter les cancers


Celui qui bannit la viande et le poisson de son assiette diminuerait de 12% ses risques de cancer par rapport à ses congénères volontiers carnivores. Les probabilités de leucémies, de cancers de l'estomac ou de la vessie sont même diminués de 50%, selon Het Laatste Nieuws.

Des chercheurs britanniques ont assuré le suivi de 61.000 sujets entre 20 et 89 ans, pendant un laps de temps de douze ans. La moitié d'entre eux mangeaient de la viande, l'autre moitié était végétarienne. Au cours de l'enquête, 3.350 sujets ont été victimes d'un cancer. Parmi eux, les "carnivores" étaient touchés à raison de 12% de plus que les végétariens. Sur base de statistiques, les chercheurs ont évalué qu'un régime végétarien pourrait sauver plus de deux millions de personnes en Grande-Bretagne.

source 7sur7.be
Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 06:42
http://macantinebio.wordpress.com/


6 mai 2009 par vpoizat

Dans le cadre de sa campagne « oui au bio dans ma cantine », le WWF interroge des experts dans le domaine de la nutrition. Il apparaît que notre ration de protéines animales est trop importante, comme le souligne le Docteur David Servan-Shreiber. Extrait d’une interview visible en intégralité sur le site du WWF :

« Si nous devions tous choisir une seule action qui ait le plus grand impact sur l’équilibre écologique (…) ce serait tout simplement de faire un choix qui a aussi le plus grand impact positif et immédiat sur notre propre santé : de manger moins de viande !

A méditer : 30% des terres arables sont cultivées pour nourrir le bétail, et c’est une des principales causes de la déforestation. Les engrais et pesticides utilisés pour ces cultures de maïs et de soja sont une des principales sources de dénaturation des sols et de pollution des rivières. Les gaz à effet de serres émis par le bétail contribuent plus au réchauffement climatique que toute l’industrie du transport réunie. (De fait, le New York Times calculait en janvier 2008 que si les américains réduisaient leur consommation de viande de 20% cela serait équivalent à ce que toutes les voitures du continent soient devenues des hybrides…) (1)

Le Fonds Mondial de la Recherche contre le Cancer concluait en 2007 que la consommation moyenne de viande rouge ne devrait pas être supérieure à 500g par semaine. En Europe de l’ouest, elle est autour de 250 g par jour et la France est en tête des pays Européens. Un Indien consomme lui, 14 g en moyenne par jour, et à âge égal, vit en meilleure santé qu’un occidental (moins d’Alzheimer, moins de cancer, moins de maladies cardio-vasculaires).»

L’une des clés pour passer à plus de bio dans l’alimentation  sans grever son budget est de diminuer la ration de protéines animales (dommageables à plus d’un titre si l’on en consomme trop).

C’est l’une des réflexions qu’il faudra donc initier lorsque les cantines passeront à plus de bio. Ceci ne pourra se faire qu’en partageant ces informations avec les parents d’élèves notamment, afin de les rassurer sur les qualités nutritionnelles de tels repas.

Valérie Thobois

******************

Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 06:44

DAVID SERVAN-SCHREIBER "ON NE PEUT PAS VIVRE EN BONNE SANTÉ SUR UNE PLANÈTE MALADE"

David Servan-Schreiber "On ne peut pas vivre en bonne santé sur une planète malade"

La planète va très mal, et donc nous aussi. Mon ami Michael Lerner à fondé un centre d’accompagnement des personnes qui souffrent d’un cancer à la fin des années 70. On y enseigne la nutrition, le yoga, une plus grande conscience de la valeur de sa propre vie pour apprendre à mieux la soigner. Mais depuis les années 90, devant l’afflux de patients de plus en plus jeunes – et dont les maladies ne peuvent s’expliquer que par la dégradation de notre environnement -- Michael s’est trouvé face à un constat effrayant : «On ne peut pas vivre en bonne santé sur une planète malade».

Il y a mille manières de montrer que la santé de la planète et notre santé à chacun sont intimement connectées. Mais je suis particulièrement frappé par la liste des gestes quotidiens qui peuvent contribuer à préserver notre « vaisseau spatial terre » dont nous dépendons si étroitement pour notre survie dans le grand vide sidéral. Car si nous devions tous choisir une seule action qui ait le plus grand impact sur l’équilibre écologique, ce ne serait pas de prendre moins sa voiture (utile), de ne pas laisser couler l’eau quand nous nous lavons les dents (important), de manger bio (très important), ou de mieux trier les ordures (essentiel, bien sûr), mais ce serait tout simplement de faire un choix qui a aussi le plus grand impact positif et immédiat sur notre propre santé : de manger moins de viande !

A méditer : 30% des terres arables sont cultivées pour nourrir le bétail, et c'est une des principales causes de la déforestation. Les engrais et pesticides utilisés pour ces cultures de maïs et de soja sont une des principales sources de dénaturation des sols et de pollution des rivières. Les gaz à effet de serres émis par le bétail contribuent plus au réchauffement climatique que toute l'industrie du transport réunie. (De fait, le New York Times calculait en janvier 2008 que si les américains réduisaient leur consommation de viande de 20% cela serait équivalent à ce que toutes les voitures du continent soient devenues des hybrides...) (1)

Le Fonds Mondial de la Recherche contre le Cancer concluait en 2007 que la consommation moyenne de viande rouge ne devrait pas être supérieure à 500g par semaine. En Europe de l’ouest, elle est autour de 250 g par jour et la France est en tête des pays Européens. Un Indien consomme lui, 14 g en moyenne par jour, et à âge égal, vit en meilleure santé qu’un occidental (moins d’Alzheimer, moins de cancer, moins de maladies cardio-vasculaires). Fascinante cette confirmation que tout est connecté. Que la meilleure chose que nous puissions choisir de faire pour la terre soit aussi une de celles les plus largement démontrées de protéger aussi notre santé ! En 1854, le chef Seattle des tribus du Nord-Ouest remit solennellement son territoire et son peuple à la souveraineté des États-Unis. Le discours qu'il prononça à cette occasion a servi un siècle plus tard d'inspiration au mouvement écologiste qui l'a réinterprété de façon particulièrement percutante. Le testament du chef s'adresse, de façon plus pressante que jamais, aux descendants des colons blancs que nous sommes :

«*Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes. La terre n'appartient pas à l'homme ; l'homme appartient à la terre. Cela, nous le savons. Toutes les choses se tiennent comme le sang qui unit une même famille. Toutes les choses se tiennent. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.*»

David Servan-Schreiber, Professeur Clinique de Psychiatrie, Université de Pittsburgh, auteur de « Guérir » et de « Anticancer »

BIBLIOGRAPHIE

1. Bittman M. Rethinking the Meat-Guzzler. The New York Times 2008 January 27.

2. World_Cancer_Research_Fund. Food, Nutrition and the Prevention of Cancer: A Global Perspective. London, UK: World Cancer Research Fund and American Institute for Research on Cancer; 2007.

Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 07:12

 

David Román, Président de l'Union Végétarienne Espagnole sur Supreme Master Television


Aujourd'hui, Mode de vie Sain sera présenté en Espagnol avec des sous-titres en arabe, aulacien (vietnamien), chinois, anglais, français, allemand, indonésien, japonais, coréen, malais, perse, portugais, russe et espagnol.


 

Bienvenue, téléspectateurs, sur Supreme Master Television. Aujourd'hui, je suis avec M. David Román. Il est le président de Union Végétarienne Espagnole et membre de Conseil de l'Union Internationale végétarienne. Bonjour.


Bonjour.

David Román, qui est devenu végétarien en 1989 et végétalien depuis 1997, fait la promotion d'un régime à base de plantes en traduisant des informations sur le sujet et en écrivant des livres sur le sujet qui ont été publiés en Espagne et en Amérique latine. À ce jour, il a publié trois ouvrages sur le végétalisme : « La Diète éthique », "Tu ne boiras pas de lait »   et, plus récemment, "Enfant végétalien, Heureux et en bonne santé. " M. Román explique pourquoi les produits laitiers ne sont pas un élément naturel de l'alimentation humaine.

Quand ils sont bébés, tous les mammifères allaitent alors qu'ils sont dans une phase initiale de leur vie. Par la suite, quand ils peuvent manger par eux-mêmes ils éliminent le lait de leur alimentation. L'être humain est le seul qui n'adhère pas à cette règle des mammifères et continue à boire du lait au cours de sa vie. Ça devrait nous faire réfléchir que ce n'est pas naturel. En fait, notre système digestif, en principe, est prêt à recevoir du lait uniquement jusqu'à trois ou quatre ans. Après cela les jus enzymatiques sont modifiés, parce que cela ne devrait plus faire partie de notre alimentations. Le problème est que depuis les temps anciens les êtres humains ont consommé du lait et ensuite le corps,

s'est adapté à cette réalité. Cela ne s'arrête pas simplement là. Non seulement continuons- nous à boire du lait toute notre vie, mais de plus il vient d'une espèce différente de la nôtre. C'est le fait que le lait de la femme humaine ne soit pas vendu, mais seulement des animaux comme les vaches, les chèvres ou autre. Je veux dire, Nous consommons un aliment qui n'est pas conçu pour notre corps.

Quelles conséquences a la consommation de lait animal par les humains ?

Comme je l'ai mentionné, il n'est pas naturel de boire le lait d'un autre animal. Nous pensons que ça va, mais certaines études révèlent que ce n'est pas la cas. Traditionnellement, les gens dans la Chine ancienne ne consommaient pas ce lait. Les coutumes culinaires étaient complètement différentes et il y a de nombreuses populations qui ne prennent pas de lait dans leur alimentation.

Les protéines de lait peuvent causer des problèmes.

Il y a des gens avec des allergies aux protéines de lait, en particulier les bébés. C'est très commun, et cette protéine produit différents types de réactions. Il est très important d'arrêter car c'est nuisible. D'autres personnes continuent à avoir une intolérance ou une allergie toute leur vie.

La recherche scientifique montre que les protéines de lait ne sont pas faciles à digérer par l'homme.

Le lait possède beaucoup de protéines, mais alors nous pouvons voir ce qui se passe avec cette protéine quand elle est introduite dans le corps. Beaucoup de gens ont des réactions indésirables venant du lait des protéines. Ce qu'on recherche le plus souvent sur les protéines est de savoir si elles provoquent des maladies auto-immunes, et ceci est très important car beaucoup de maladies auto- immunes étaient inconnues jusqu'à présent. Personne ne connait la cause concrète, et maintenant, cette maladie est liée au lait et à la consommation de tous les produits laitiers. Le processus de transformation que le lait subit aujourd'hui, est qu'il est mis à des températures élevées, et aussi homogénéisé de sorte que les boules de graisses sont si petites que la crème ne peut être formée à partir de lait, la conséquence en est que lorsque le lait atteint l'intestin pour la digestion les boules sont si petites qu'elles peuvent s'introduire dans l'intestin des personnes ayant certaines sensibilités ou certaines perméabilités plus élevées que d'autres. Puis, quand ces petites boules de graisse atteignent le sang, elles libèrent les protéines de l'intérieur, qui ne sont pas digérées. A ce moment le corps détecte qu'il y a une protéine étrangère dans le sang et cela produit des anticorps contre ces protéines. En fait, le diabète de type 1 a été observé être créé par un anticorps, des protéines laiteuses que endommagent les cellules du pancréa.

La consommation de graisses saturées est un facteur de risque majeur pour les maladies du cœur. Un peu moins de 250 millilitres de lait pour environ cinq grammes de ces matières grasses, alors qu'une quantité équivalente de lait de soja n'en a essentiellement pas. Beaucoup de produits laitiers possèdent des dérivés en eux et donc ne pas boire de lait ne protègera pas quelqu'un des graisses saturées d'origine laitières qu'on trouve dans les produits couramment consommés comme la crème glacée.

Tous les nutritionnistes sont d'accord pour dire que moins de graisses saturés nous consommons, mieux c'est. La graisse du lait est principalement utilisée dans d'autres produits, comme en boulangerie. Les produits laitiers dérivés sont cachés dans un grand nombre de produits. J'invite les gens à lire les étiquettes et ils verront vraiment ce qu'ils mangent.


En dehors des graisses saturées et des protéines, le lait contient aussi d'autres substances chimiques comme les hormones pouvant être négatives sur notre corps. A notre retour David Román présentera de nouvelles preuves de l'influence de produits laitiers sur notre santé. Restez à l'écoute de Supreme Master Television.


Bienvenue dans Mode de Vie Sain sur Supreme Master Television. Aujourd'hui, David Román, Président de l'Union Végétarienne Espagnole, nous en dit plus sur la raison d'éviter le lait et les produits laitiers.


 

Une autre question d'une grande importance est le contenu des hormones dans les produits laitiers. Bien sûr, le lait de la mère non seulement donne au bébé des protéines, des graisses et des vitamines, mais aussi une quantité d'hormones et divers éléments qui aident à réguler le corps. Ce sont des éléments protecteurs, des anticorps, des hormones de croissance, etc qui ont été révélées influencer aussi directement notre corps. Le corps humain n'est pas conçu pour atteindre 300 kg comme un veau ; par conséquent, les éléments de croissance que contiennent des produits laitiers ne sont pas adaptés pour notre organisme. Plus précisément, il y a une hormone appelé IGF de type 1, qui a été directement observé. Cette hormone vient du lait de vache. Cette hormone favorise directement la croissance et le développement de tumeurs cancérigènes. Par conséquent, c'est une question très préoccupante.

Beaucoup de survivants du cancer ont surmonté leurs maladie en évitant le lait et les produits laitiers.

Il y a eu des documents publiés sur des gens qui luttent contre le cancer seulement en abandonnant les produits laitiers dans l'alimentation.

Certains pensent que le lait est une bonne source de calcium. Cependant, les scientifiques de l'Université Harvard aux USA ont découvert que la vérité est tout le contraire. Plus on boit de lait, plus on est devient déficient en calcium.

La forte consommation de lait n'aboutit pas à une protection des os. Le calcium issu de sources animales, dans ce cas le lait, en plus des effets nuisibles tels que ceux que j'ai commenté, ne contribue pas à renforcer les os. Parmi des centaines d'études réalisées il y en a une qui pour moi semble prouver ce point le mieux et c'est celle réalisée par l'Université de Harvard où l'étude a suivi plus de 70 000 femmes pendant 12 ans. Au cours de cette période on a observé que parmi les femmes qui boivent plus de lait, ces femmes avaient plus de fractures osseuses.


Dans différents domaines du monde, ceux qui ne mangent pas de produits laitiers n'ont pas de problèmes osseux.


Dans les zones rurales de Chine on a constaté qu'ils ne boivent pas de lait du tout. En relation avec l'Afrique, la quantité de lait que les femmes ont est très faible. Néanmoins ces femmes n'ont aucun problèmes osseux.

Pourriez-vous dire pourquoi, après tant de recherches les médecins recommandent toujours du lait pour les problèmes osseux et pour les problèmes de manque de nourriture quand ils voient que le lait crée autant de problèmes chez les gens ?

Ils sont principalement liés à la tradition et à ce que l'industrie laitière véhicule. Les médecins qui étudient maintenant et font des recherches sur cela et qui ont développé toutes ces études réalisent maintenant que la consommation de lait n'est pas bonne. En fait, aux Etats-Unis il y a un médecin qui a établi un comité qui défends directement le régime végétarien et ne recommande pas les produits laitiers.

Aujourd'hui, on peut facilement abandonner les produits laitiers, car de nombreux substituts au lait sont disponibles.


Heureusement, de nos jours il y a beaucoup de variété sur le marché pour les laits à base de soja, non seulement le lait de soja, mais il en existe d'autres à partir de l'avoine, du riz et des amandes et beaucoup d'autres, et tous ont une saveur très agréable.

Dans de nombreux cas, ces substituts de lait végétaux ont du calcium en plus. Vous avez les laits végétaux avec du calcium ajouté et ils fournissent la même quantité de calcium comme le lait de vache, donc nous ne devrions pas avoir besoin de nous en inquiéter.


On peut facilement obtenir de la vitamine B12 si l'on cesse de manger des produits laitiers. En fait, de nombreux produits végétaliens ont été enrichis avec de la vitamine B12 afin d'aider à répondre aux besoins nutritionnels.


Il est recommandé par les organisations végétariennes et végétaliennes, l'Union végétarienne Internationale, que les gens adoptant un régime végétalien devraient prendre l'habitude d'inclure dans leur régime alimentaire des suppléments de vitamine B12, ou renforcés avec de la vitamine B12 ou pour compléter l'alimentation qu'on peut trouver dans les magasins de nutrition qui peuvent fournir cette vitamine B12.

En plus des raisons de santé d'éviter le lait, il y a aussi la question du bien-être animal quand on parle de l'industrie laitière moderne.


Aujourd'hui, nous avons de vastes industries qui recherchent le maximum d'avantages et cela se fait au détriment des animaux. Peu importe les conditions dans lesquelles vivent les animaux, ce qui importe est le profit maximum et avec ce but les animaux sont contraints dans une série de procédures qui sont très cruelles pour les animaux.

Nous tenons à féliciter M. David Román et l'Union Végétarienne Espagnole de faire la publicité des avantages pour la santé d'un régime végétalien et pourquoi il est préférable pour les gens d'éviter les produits laitiers. Nous apprécions également le temps qu'il a pris sur son horaire chargé pour parler avec nous de ce sujet très important.

Soyons Végétarien, Devenons Ecolo, pour sauver la planète.

Je vous remercie, bénis spectateurs, de nous avoir suivi dans l'épisode du jour de Mode de Vie Sain. Restez avec nous pour Divertissement et Sagesse après Nouvelles d'Exception. Que vous vous sentiez toujours au mieux.

Je vous remercie, bénis spectateurs, de nous avoir suivi dans l'épisode du jour de Mode de Vie Sain. Restez avec nous pour Divertissement et Sagesse après Nouvelles d'Exception. Que vous vous sentiez toujours au mieux.

 

Voir aussi

l'asthme et les produits laitiers

Une excellente étude sur le lait

Comment faire du lait végan

Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 06:33

Avons-nous vraiment besoin de beaucoup de protéines et est-ce qu'un régime végétarien fournit tous les éléments nutritifs essentiels que notre corps exige ?

Ce que nous voyons, au moins ce que mes recherches montrent, est que des quantités excessives de protéines, si on commence à consommer des protéines au delà de ce qu'on a besoin, le taux de cholestérol dans le sang commence à monter, des lésions athérogène qui conduisent à des maladies cardiaques se développent. Nous obtenons une acidité qui tire le calcium des os, on commence à développer des cancers. Et donc la question, si nous ne pouvons pas consommer trop de protéines, la question devient alors, qu'est-ce qui est en excès ? Bien, la quantité de protéines dont on a besoin est d'environ 8 à 10% du total des calories. Pour 95% d'entre nous dans notre société, on consomme considérablement en excès; nous consommons entre, environ 11 et 25% ou plus. Et si nous nous mettons nous- mêmes en risque. Les aliments à base de plantes, un bon régime à base de plantes, de légumes, de fruits, de céréales, a juste 8 à 10% de protéines, je veux dire, la nature l'a presque fait de sorte qu'il soit idéal.

Une des principales conclusions du China Project et de la recherche de Dr. Campbell est que les excès en protéines animales sont déclencheurs du cancer et d'autres maladies. En outre, dans le cas du cancer du sein, il reconnaît le rôle de l'excès d'œstrogènes, qui se pose également à partir de protéines animales et du lait en particulier.

Quels sont les facteurs qui donnent un cancer du sein ? Et comment un régime alimentaire à base de plantes peut réduire ces risques ?

Le cancer du sein est comme les autres cancers et d'autres maladies, est très complexe d'un point de vue biologique, et, malheureusement, au fil des ans, nous avons étudié qu'il y a divers facteurs qui pourraient être liés en isolement. Ainsi, nous avons appris certaines choses, mais c'est très controversé et discutable, si les gens se concentrent sur ces études individuelles et ces entités individuelles. Quand, cependant, vous mettez tout cela ensemble avec une interprétation globale, et regarder les choses collectivement, il devient très clair pour moi que le cancer du sein est une maladie de l'Occident. Il a été noté par de nombreuses personnes, que le cancer du sein commence à émerger quand on consomme plus d'aliments d'origine animale, comme les produits laitiers. Les produits laitiers ont des caractéristiques qui, lorsque, en particulier les jeunes, dans ce cas, les jeunes filles, consomment des produits laitiers, par exemple, l'espoir de renforcer les os et les dents et de se développer plus vite, comme le dit la publicité, ils atteignent l'âge des menstruations ou de leurs vie reproductive plus tôt. Les garçons, je suis sûr, que c'est pareil pour eux, mais on a des données de meilleure qualité pour les filles. Ainsi, elles atteignent l'âge de la ménopause plus tôt, les niveaux d'œstrogènes circulant sont plus élevés; ils restent élevés aussi longtemps qu'elles ont ce type d'alimentation; elles arrêtent leur vie reproductive plus tard, ont de plus longues règles, plus d'exposition aux œstrogènes, le tout dans une large mesure lié à la nature des aliments qu'elles consomment. Donc, je dirais que, pour la nourriture, les produits animaux posent problème, surtout les produits laitiers. Je pense que nous devrions tout simplement ne pas nourrir de produits laitiers nos jeunes et les personnes âgées aussi. L'alimentation à base de plantes a un effet protecteur. Nous connaissons les fibres alimentaires et certains phytochimiques et des choses comme ça dans les aliments d'origine végétale, nous savons aussi qu'ils répriment la croissance du cancer ou des cellules qui se comportent comme les cellules du cancer du sein. Donc, cela signifie qu'être un végétalien total, essentiellement pour vraiment

obtenir le plus bas possible risque de cancer du sein.

Dr Campbell explique que la principale raison que les médecins modernes et la société en général ne sont pas conscients des profonds avantages d'un régime alimentaire à base de plantes est la tendance d'étudier les aspects de la santé de manière isolée. La science elle-même et la médecine se concentrent sur la réduction des choses dans ses détails, et ensuite tentent de tenir compte de ces détails de chimie individuelle ou de nutriments individuels ou de certaines maladies ou quelque chose d'individuel, je veux dire qu'ils se concentrent, se concentrent. Et que pour moi, ce n'est pas ce que la médecine devrait être, ce n'est pas de la santé. La santé et en particulier l'alimentation est une condition très globale, qui a des effets complets. Je suis biochimiste de formation, et si vous pouviez explorer l'intérieur d'une cellule, ce que je peux faire de temps en temps, vous commencez à regarder toutes ces réactions et c'est comme une symphonie, comme une belle symphonie. Il existe d'innombrables choses qui se réunissent pour effectivement créer une sorte de dynamique, une dynamique hautement intégrée, qui mène à la santé si nous lui donnons les bonnes ressources. Si nous lui donnons les mauvaises ressources, nous n'irons pas là. C'est vraiment une très belle histoire.

A notre retour dans Mode de vie Sain, nous apprendrons comment, quand le corps reçoit de la nourriture à base de plantes, non seulement il commence à récupérer, mais une bonne alimentation peut empêcher nos gènes d'exprimer des tendances génétiques négatives telles que la maladie. Assurez-vous de rester à l'écoute de Supreme Master Television.

Bienvenue dans Mode de Vie Sain sur Supreme Master Television qui présente le célèbre auteur de The China Study, Dr T. Colin Campbell. par des recherches extensives, il a découvert que lorsque on donne au corps les bons éléments nutritifs à partir d'une alimentation à base de plantes, il commence à se guérir lui-même. Il souligne l'approche holistique dans le maintien du bien-être global.

Nous avons de nombreux produits chimiques dans la nourriture et qui sont synthétisés et ainsi de suite qui jouent un rôle dans ce système. Je veux dire, ça va au-delà de notre compréhension, il y a tellement de réactions, de nombreux enzymes, tant de ceci, tant de cela... Et ce que cela s'avère être, c'est qu'il y a une synergie au sein de ce système, l'organisme est en mesure de contrôler

ce système massivement complexe. Le corps dans son infinie sagesse, peut contrôler ce système, si on lui donne les bonnes ressources.

Et oui, c'est presque l'antithèse de la science comme on la pratique, l'antithèse de la médecine.

Car ils parlent toujours d'un médicament, d'un ceci, d'un cela... etc, etc, mais c'est la symphonie, c'est l'harmonie qui existe réellement dans les cellules qui est impressionnante. Et quand vous pensez à elle de cette façon, vous allez à l'extérieur de la cellule, vous examinez l'ensemble de l'organe par exemple,

ou vous regardez un ensemble d'organes, vous regardez l'ensemble du corps. Et ce que vous trouvez est que avec notre système hormonal en particulier, qui envoie des messages autour et le système nerveux qui envoie des messages, ce que vous trouvez est que l'ensemble du corps est merveilleusement symphonique, une harmonie.

Et c'est vraiment ce dont il s'agit. Et notre corps peut effectivement gérer la santé et créer la santé et même rétablir la santé chez les personnes qui sont malades. Cela peut le faire, tout ce

que nous devons faire, c'est, je pense, arrêter de se concentrer tant sur les détails, réfléchir à l'ensemble et puis s'assurer que nous consommons la bonne sorte de nourriture. Et le corps crée sa propre santé.

Il y a des observations que je trouve vraiment fascinantes biologiquement. Pour une chose, les maladies avancées comme les maladies cardiaques, le cancer et ainsi de suite, il faut longtemps pour le développer mais c'est réversible.

Car alors la question revient,

peut-être que c'est réversible déjà après que ça ait été diagnostiqué et je crois que c'est vrai. C'est une chose, la deuxième observation que je suggèrerais est que le régime alimentaire à base de plantes, qui l'empêche d'avancer dans les premiers stades, est le même type de régime alimentaire qui l'empêche de devenir de plus en plus graves dans les derniers

stades, si tout d'un coup cette idée de régime alimentaire à base de plantes a plus à faire que d'essayer de prévenir le cancer ou les maladies cardiaques ; maintenant on sait qu'il peut restaurer la santé, il peut être utilisé pour guérir les gens malades. C'est très excitant, donc c'est un point de vue très différent que ce que nous avons maintenant en médecine,

donc, c'est une chose.

Une autre conclusion que le Dr. Campbell a donnée est qu'en s'alimentant avec un régime alimentaire, saint, nutritif, à base de plantes nous pouvons en fait surmonter ou éviter nos tendances génétiques. Ce concept est soutenu par le travail commun du clinicien médecal Dean Ornish, MD et le scientifique visionnaire et l'expert génome et J. Craig Venter, Ph.D. qui ont constaté que l'expression des gènes peut être modifiée en changeant de mode de vie, y compris un régime riche en aliments à base de plantes.

Une autre observation sur laquelle nous avons travaillée pendant une longue période, est que la maladie ne se produit pas juste en raison des gènes que nous avons.

La réaction que j'ai l'habitude de voir chez les gens, "Oh, vous savez, ma maman a un cancer du sein, je vais probablement l'avoir "ou des choses comme ça.

Les gènes jouent un rôle ; voici comment ça se passe : Toutes ces réactions biologiques, si elles sont des réactions physiologiques normales ou pathologiques, ces réactions commencent par, chimiquement parlant, elles commencent avec des gènes.

Exact.

Et nous avons environ vous le savez, 25 000 gènes dans tous les types de combinaisons; c'est un énorme système complexe

et ces gènes travaillent tous ensemble. Donc, tout commence avec les gènes, et dans un sens biochimique, ces gènes, l'ADN dans ce cas si vous voulez, ils produisent ce que nous appelons l'ARN, puis l'ARN produit des protéines et les protéines deviennent les enzymes.

Et alors les enzymes sont ce qui crée et contrôle les événements qui ensuite se transforment en santé ou maladie. Alors on commence avec les gènes, tout commence avec les gènes. Et aussi nous avons des gènes, nous avons tous certains gènes qui ne sont pas si bons,

et qui nous amèneront sur le mauvais chemin.

La question est est-ce que notre maladie se produit en raison de notre passé génétique ? Très peu ou pas du tout, car même si nous avons quelques gènes qui sont gênants de notre capital génétique ou de gènes qui ont été corrompus au cours de notre vie, si nous avons ces types de gènes, ils peuvent donner lieu à certaines maladies. Nous pouvons contrôler l'expression de ces gènes. Cela signifie que nous pouvons contrôler si oui ou non ils produisent des ARN, si ils produisent des protéines et si ils produisent des enzymes.

Je vois.

Ainsi, même si tout commence avec les gènes, et c'est une compréhension populaire, ce n'est pas ce qui détermine la maladie. Ce qui détermine la maladie est le contrôle des expressions génétiques pour donner la santé ou la maladie à l'autre bout.

C'est un concept très excitant car ce que cela signifie est que, si nous nous appuyons sur l'idée que la génétique cause les maladies, c'est une idée très fataliste. Si nous nous fions plutôt à l'idée que nous avons le contrôle de l'expression de ces maladies par le biais de la nutrition, c'est là que la nutrition entre en scène. Si nous pouvons le faire par le biais de la nutrition, c'est un très bon signe d'espoir.

Exact, exact.

On peut le faire pour nous- mêmes, et on sait maintenant quel type de nutrition.

Donc je suis très enthousiaste à ce sujet, vous le savez, une vision très différente du monde.

Lundi prochain, dans Mode de Vide Sain nous allons terminer notre interview en trois parties, avec Dr T. Colin Campbell, veillez donc à être à l'écoute de Supreme Master Television. Ce fut un plaisir de vous avoir avec nous dans l'émission d'aujourd'hui et maintenant, SVP restez à l'écoute pour Science et Spiritualité, juste après Nouvelles d'Exception. Que vos jours soient remplis de paix, de noblesse et de contentement.

Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 06:57

Dr. Tel-Oren croit que par un mode de vie équilibré, biologique, vegan, on peut maintenir un état de santé élevé.

Tout est drainé quand les gens tombent malades, et la plupart des gens tombent malades. La seule façon de répondre à cela est une approche scientifique qui recherche la causalité, qui comprend les ramifications nutritionnelles, les aspects environnementaux, les aspects de la pollution, le stress et les émotions qui sont des facteurs dans cette chose appelée maladie. Et ce n'est que lorsque vous répondez à tous ces facteurs et agents pathogènes que vous pouvez améliorer la santé des gens, et alors ils peuvent avoir l'enthousiasme et l'excitation pour faire de ce monde un bon endroit à vivre

Il y a de nombreux rapports médicaux attestant que de nombreuses maladies se développent de la consommation des produits d'origine animale.


Les produits laitiers tels que le lait et la crème glacée ne sont pas vraiment les aliments sains qu'on présente. Les gens ne sont pas au courant qu'ils mangent du pus tous les jours. Les gens pensent toujours aux avantages des produits laitiers comme un programme de déjeuner, alors qu'on a tant d'enfants qui ont de l'asthme seulement pendant l'année scolaire quand ils sont forcés de manger des produits laitiers pour leur déjeuner. Puis, au cours de l'été ils évitent les produits laitiers et leur asthme disparaît. On est forcé d'alimenter une société entière avec une alimentation qui n'est pas faite pour la consommation , et c'est une farce.

Sur la base de notre adaptation physiologique au cours des millénaires, notre anatomie, notre bio-chimie tend à être à base de plantes, et dans nos milliers et nos milliers d'années d'évolution nous nous sommes adaptés à divers aliments que la nature nous a fourni, qui ont été largement à base de plantes et très, très peu, peut-être un à deux ou trois pour cent n'était pas à base de plantes. C'était en grande partie de 95 à 99% végétarien.

Physiologiquement, le corps humain n'est pas conçu pour la consommation de viande.

Si c'était le cas, nous aurions l'anatomie de saisir la chair, de saisir la viande avec nos propres dents et les ongles, et de s'engager dans l'alimentation frénétique sans la commodité de la cuisson, de la rendre tendre, de la coloration, d'augmenter la durée de vie et de faire de ces entités de chair quelque chose d'agréable au goût dans une assiette. Cela n'aurait pas eu lieu. Notre système digestif n'est pas fait pour cela dans sa longueur. On développe la putréfaction. Et aussi la fermentation. Nous avons insuffisamment d'acides dans l'estomac pour gérer la charge. Et en général, cela touche notre bio-chimie, résultat de ce type de mode de vie. Aujourd'hui, nous en savons plus sur les faits scientifiques sur nos aliments et sur notre corps. Et donc, nous pouvons être plus efficaces pour nous traiter nous-mêmes afin de pouvoir prospérer au lieu d'avoir des maladies chroniques pour la majorité de notre vie, et, par conséquent, il n'y a pas d'excuse à faire cela et manger ces aliments. Même si elles ont été nécessaires à la survie il y a longtemps, aujourd'hui, nous avons le transport, nous avons la technologie. Nous pouvons vivre d'un régime à base de plantes et obtenir ce dont nous avons besoin, sans problèmes. Nous n'avons pas à le faire. De plus, nous n'avons pas à supporter les effets cataclysmiques d'une telle alimentation à base animale sur notre planète.

Et pour réussir, comme vous dites, comment le corps humain devrait être nourri ?

Nous devons juste regarder la nature, et regarder d'autres animaux qui sont à plus de 98 % identiques génétiquement et de voir ce qu'ils mangent. Et puis après avoir compris ce qu'ils mangent, nous avons besoin de changer pour notre environnement. Chaque personne est inspirée à un moment différent après avoir été à travers certains chemins. Certains d'entre nous ne développent une volonté de manger sain que lorsque nous devenons vraiment malade. Certains d'entre nous changent leur alimentation juste pour des raisons humanitaires, et certains d'entre nous pour l'écologie. Ainsi, nous ne sommes pas exactement les mêmes. Chacun de nous a un plan génétique différent qui indique que certains d'entre nous peuvent gérer certains aliments plus facilement que d'autres, ou ont des difficultés avec certaines nourritures plus que d'autres. Il en est de même pour tous les animaux. Ils n'ont pas de règles importantes. Ils ne combinent pas leurs aliments de certaines façons. Ils ne choisissent pas de toujours faire ainsi et puis cela. Ils n'ont pas de compteur de calories dans leur vie.

Ils ne se soucient pas tant de manger telle nourriture ou telle nourriture en raison du niveau d'éléments nutritifs. Ils mangent simplement ce que la nature fournit, n'est-ce pas ? Par conséquent, nous devrions réfléchir de la même manière. Alors évidemment dans un environnement naturel nous irions dans la nature et commencerions à fourager. Nous prendrions différentes plantes et des graines et des feuilles et des fruits et des bulbes et des racines et des tiges. Nous mangerions tout ce que les arbres et les plantes fournissent. mangerions toutes ces choses et nous aurions une très grande variété. Des milliers de plantes et chaque saison, il y aurait une autre partie de la plante elle-même qui se montrerait comestible. Quand je vais faire de la cueillette et que j'amène les gens avec moi, Je vois combien d'aliments nous avons à manger. Et je suis choqué par combien peu nous en mangeons aujourd'hui, quand nous allons au supermarché. Donc, gardons cela à l'esprit.

SVP restez à l'écoute de Supreme Master Television pour Modes de Vie Sain alors que nous continuons notre conversation avec Dr. Adiel Tel-Oren juste après ces brefs messages. De retour dans Mode de Vie Sain. Aujourd'hui Dr. Adiel Tel-Oren, un nutritionniste diplomé et médecin chiropracteur, partage son point de vue sur l'ensemble de bénéfices d'un mode de vie végétalien.

Quelle est la racine de notre problème aujourd'hui? On mange autant de calories et si peu d'éléments nutritifs. C'est le début de la dégradation de notre santé et de devenir chroniquement malade, cela part de la nature et de notre santé en même temps. Que ce soit consommé cru ou mélangé ou cuit à la vapeur ou légèrement cuits, l'important est de manger un grand nombre de feuillage vert foncé. La prochaine chose que nous devons manger chaque jour est une grande quantité des crucifères, de légumes crucifères. Aujourd'hui, nous devons manger plus de cela que nous l'avons fait dans le passé, parce qu'ils nous offrent certaines protections contre les polluants et contre le développement des maladies chroniques. Les crucifères offrent une protection contre le cancer et une protection cardio- vasculaire et contre les agents infectieux dont nous avons beaucoup plus besoin qu'il y a 100 ans.

Les légumes crucifères sont riches en fibres solubles, en vitamine C, en nutriments. Quelles sont ces légumes qui sont si bénéfiques ?

Donc, ce sont les brocolis, le chou-fleur, le chou, les choux de Bruxelles le Bok Choy, le chou Napa, et beaucoup de légumes verts qui sont entre légumes verts et crucifères, beaucoup tous les jours, crus ou cuits à la vapeur ou mélangé chaque jours. La prochaine chose que nous devons manger tous les jours est une grande variété de fruits, et je recommande une grande salade de fruits, une fois par jour au moins, comme grand repas. Si vous mangez une grosse salade de fruits, vous y disposez de plusieurs types de fruits et ils ont la variété et les éléments nutritifs qui viennent avec cela. Vous pouvez aussi manger séparément, juste un repas de pommes, juste des poires, juste une orange dans un autre, etc Mais essayez de varier vos fruits, beaucoup de prunes, beaucoup de fruits et des cerises à la saison.

Dr. Tel-Oren encourage l'achat de produits locaux, une éco-pratique qui contribue à réduire la charge qui pèse sur notre planète en ce moment de la crise climatique. Il explique comment la nourriture transportées sur de grandes distances est nuisible pour notre environnement.

Ils sont pré-emballés dans des emballages non écologiques et de l'aluminium et des matières plastiques, et ils sont transportés sur des milliers et des milliers de kilomètres. C'est très malsain pour l'écologie et pour notre corps par rapport aux baies qui poussent juste dans notre arrière-cour, dans notre propre état, dans notre propre région. Et utilisez les aussi dans votre salade de fruits. En mangeant une grande salade de fruit et en faisant une collation de fruits entre les repas, et manger un grand nombre de légumes verts et de crucifères, vous avez déjà une bonne base. A cela nous ajoutons aussi une grande salade de légumes colorés, avec tous les autres légumes qui sont vraiment les fruits, comme les poivrons et les tomates et les concombres, et même les bulbes et les racines ne font pas partie de ce que nous avons mentionné jusqu'ici. Et tous ceux qui peuvent être coupés, pour en faire un beau, et coloré arc-en-ciel dans votre assiette.

Selon les informations graphiques sur la nutrition, les noix sont très élevés en valeur nutritive. Elles fournissent des protéines, des vitamines essentielles, des minéraux comme le phosphore et le potassium, et des fibres à notre corps.

Et je recommande que tout le monde en mange trois à quatre, en fonction de leurs poids corporel, disons deux jusqu'à quatre cuillères à soupe de noix et/ou de graines tous les jours. Elles doivent être dans leurs coquilles, non traitées, et non salées. Et pas rances. Elles ne doivent pas avoir été préparées avant pour vous. Vous devez les pulvériser vous-même dans votre moulin à café, et quotidiennement

pour compenser vos changements d'environnement et la pollution d'aujourd'hui, et l'impact sur notre système immunitaire et sur nos capacités de désintoxication. Nous avons donc besoin de manger plus de cela qu'on en aurait dans la nature. C'est une adaptation. Et comme elles sont très difficiles à digérer, elles doivent toujours être consommées avec des fruits ou avec des légumes. Elles doivent être diluées par les fruits ou les légumes. Trois ou quatre cuillères à soupe et, idéalement, elles doivent être tournées pas mangées dans un grand mélange chaque jour à tous les repas, car vous pouvez développer des allergies avec cela. Vous pouvez prendre des champignons de temps en temps ; des algues de temps en temps, comme les algues kelp, les nori, etc de temps en temps. Et ce sont les éléments principaux. C'est la protéine qui est vraiment le pire pour vous, plus que le sucre. Pour les personnes intolérantes au lactose grâce à leur intolérance au lactose, elles évitent le pire de l'industrie laitière, c'est à dire les protéines, la caséine, l'albumine, la lactalbumine, toutes ces protéines qui provoquent des allergies, des sensibilités, des inflammations et des casiomorphines.

Dr. Tel-Oren explique que lorsque les gens sont biens, ils peuvent mieux prendre soin d'eux-mêmes ainsi que de leur environnement. En cherchant une meilleure santé pour notre corps et notre planète, un régime alimentaire à base de plantes est la clé de la durabilité.

Si vous ne rendez pas les gens en meilleure santé ou si ils ne savent pas comment prendre soin d'eux-mêmes, ce ne sera pas durable, et notre objectif est de faire du monde un meilleur endroit pour les générations futures. Cela ne peut se produire si les gens maintiennent leur propre santé. Peu importe quel mode de vie ils choisissent, si ils perdent leur capacité à fonctionner, ils perdent leur besoin ou leur désir d'agir durablement et de manière responsable et maintiennent la santé de l'environnement et de l'écologie.

Nous remercions le Dr Tel- Oren pour son dévouement à promouvoir un régime naturel et sans animaux. Que le Paradis bénisse de plus de succès dans ses nobles efforts pour les autres humains, les animaux et notre précieuse planète.


Gentils spectateurs, merci de nous avoir suivi dans Mode de Vie Sain.

Notre émission est diffusée chaque lundi sur Supreme Master Television.

SVP restez à l'écoute pour plus de programmation constructive.

Que la Providence bénisse votre vie avec toujours plus de bonheur et de paix intérieure.

Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 06:33


Bonjour, vibrants spectateurs, et bienvenue dans Mode de Vie Sain. La plupart d'entre nous se demandent quels sont les éléments d'une excellente santé et demandent souvent : Pourquoi j'ai cette maladie ? ou "Pourquoi je ne me sens pas aussi bien que je devrais " ou "Que puis-je faire pour améliorer ma santé ? "

 

http://1.bp.blogspot.com/_1ak7ZkGqXrk/S92uN7YSxlI/AAAAAAAAAuo/7Tqg54xTiuk/s400/Naturo1.jpg

 

Dans l'épisode du jour, nous allons apprendre les réponses à ces questions et à d'autres questions liées à la santé de renommés pionniers de la santé et végétaliens, Dr. Adiel Tel-Oren. Dr. Tel-Oren est un médecin accrédité, professeur d'université et scientifique holistique. Il a fait la promotion de la «Médecine fonctionnelle», une approche naturelle basée sur la science, du diagnostique et de la thérapie. Dr. Tel-Oren, qui a fait sa formation médicale en Europe et aux États-Unis, est aussi un médecin de la chiropractie et un nutritionniste licencié certifié par le « American Clinical Board of Nutrition ». Actuellement Président émérite, doyen des Sciences médicales et Professeur de Médecine fonctionnelle et nutritionnelle à l'Université de médecine naturelle à Santa Fe au Nouveau Mexique. Dr. Oren a fondé et soutenu de nombreux projets, y compris un réseau de santé appelé "Ecopolitan», qui abrite, entre autres choses, une hôpital de désintoxication et de guérison, un bar à jus de fruits et un restaurant à but non lucratif bio, végétalien et crudivore. Ecoutons Dr. Tel Oren pour en savoir plus sur le régime alimentaire à base de plantes qui sauve les vies.


Dr. Tel-Oren, vous avez mis toutes vos connaissances et votre expérience en utilisation pour devenir un scientifique holistique et praticien de médecine fonctionnelle. Vous pratiquez dans le monde entier. Pour nos lecteurs, pouvez- vous s'il vous plaît expliquer ce que praticien fonctionnel de médecine signifie et pouvez-vous aussi parler d'Ecopolitan ?


Tout d'abord, la médecine fonctionnelle, en bref, en un mot, est le domaine de la médecine qui utilise la réflexion globale et utilise la science pour soutenir cette pensée globale. Il est important aujourd'hui non seulement de traiter les symptômes, mais en fait de savoir ce qui provoque les problèmes des gens. Pour diagnostiquer les causes, pas seulement diagnostiquer un nom d'une maladie et simplement lui donner un médicament ou même d'y joindre un supplément, ou autre produit. Les gens ont besoin de découvrir ce qui cause la maladie parce que sans que la maladie soit déchiffrée, il n'y aura jamais de solution. Et les gens deviennent de plus en plus malades partout et il n'y a pas de telle chose comme un mode de vie durable lorsqu'on est malade.

Dr. Tel-Oren a fondé Ecopolitan car il tenait à informer les autres sur comment vivre une vie saine, respectueuse de l'environnement.


L'éco-réseau Ecopolitan de santé tente d'enseigner aux gens la vérité sur leur alimentation, la vérité sur leur mode de vie et comment vivre durablement afin de pouvoir être à la fois écologique et sain en même temps, puisque les deux ne peuvent être séparés. Nous avons même créé un site entier appelé TheTruthAboutYourFood.com qui offre gratuitement des vidéos de séminaires pour tous disant la vérité que vous n'avez normalement pas entendu sur vos protéines, sur vos graisses, sur vos sucres, sur les aliments transformés, et pas ce que vous entendez d'habitude, c'est totalement différent.

Au début des temps, les gens vivaient de manière saine, une vie active en accord avec la nature.

Ils ne mangeaient pas d'animaux produits en masse, ils n'industrialisaient pas l'agriculture des animaux, ils ne « récoltaient » pas des d'animaux, ne récoltaient pas les sécrétions glandulaires des animaux, ce qui est le cas avec les produits laitiers. Les produits laitiers ne sont pas plus que des sécrétions glandulaires d'autres animaux. Il n'y a pas d'animaux dans la nature qui feraient ça. Seuls les humains le font.

L'industrie laitière, l'industrie de l'élevage sont des industries énormes et influencent nos politiciens et nos gouvernements pour nous faire croire, et elles influencent nos experts et elles les payent pour nous faire croire que leurs produits sont acceptables pour les êtres humains. Dans la nature, nous ne voyons pas d'animaux boire les produits laitiers ou les sécrétions glandulaires d'autres mammifères, ils boivent seulement leur propre lait maternel pendant un certain temps avant d'atteindre leur âge de sevrage ou leur degré de maturité pour gérer avec les aliments de leur environnement.

La plupart de nos aliments aujourd'hui sont transformés, viandes et produits laitiers, ce qui est très préjudiciable à notre système immunitaire.

Les produits animaux sont associés à de nombreuses modifications chimiques dans le corps humain, avec non seulement l'acidité et des difficultés digestives et de la pollution au sein de notre corps, mais aussi avec des maladies auto-immunes et des maladies neurologiques, et, en général, elles modifient l'écologie au sein de notre organisme. Elles changent la façon dont nous fonctionnons, elles nous font nous comporter de façons différentes, car elles changent nos hormones, et vraiment, il est important pour les gens de noter que dans les études faites par les épidémiologistes, vous pouvez suivre de nombreuses maladies, de nombreuses conditions que les produits animaux qui n'ont jamais été disponibles ou présents dans les populations jusqu'à ce qu'on commence à dépendre de ces aliments ; dépendre de l'élevage de ces animaux et manger leurs hormones et manger leur concentration de polluants, les métaux lourds sont de plus en plus présents en quantité lorsque vous montez dans la chaîne alimentaire.

Nous allons revenir écouter le Dr Tel-Oren expliquer les exigences nutritionnelles auxquelles on doit s'efforcer de répondre. Vous suivez Mode de Vie Sain ici sur Supreme Master Television.

Bienvenue dans Mode de Vie Sain. Aujourd'hui l'émission présente Dr. Adiel Tel-Oren, une scientifique holistique et médecin diplômé qui examine les avantages d'un régime alimentaire à base de plantes.

Tout mangeur de viande, de produits laitiers, tout mangeur de chair doit s'inquiéter de nombreuses carences nutritionnelles, donc ce n'est pas juste les végétariens et végétaliens. Il s'agit de l'environnement; il s'agit de notre style de vie, du mode de vie moderne que nous avons aujourd'hui, de l'agriculture, de la transformation des aliments ; toutes ces choses comptent ici. C'est plus important que tout le monde en soit conscient, pas seulement les végétariens et les végétaliens.

Dr. Tel-Oren précise en outre les concepts trompeurs à propos des lacunes de vitamine B12 dans l'alimentation végétarienne et végétalienne, que, tout comme avec d'autres formes de nourriture, tout le monde a besoin de consommer une variété équilibrée de légumes et de fruits en vue d'obtenir une nutrition suffisante.

Presque tout le monde est déficient en B12, même les mangeurs de viande. Et, de fait, des gens qui sont de gros consommateurs de viande sont spécifiquement carencés en B12.


Bien que d'innombrables études aient montré les effets nocifs d'un régime carné, Dr. Oren-Tel explique que beaucoup de gens ont de la difficulté à y renoncer parce que, comme la drogue, c'est hautement addictif.

Il y a de nombreux aspects au niveau physiologique et anatomique qui indiquent encore et encore que nous ne sommes pas faits pour gérer de tels aliments dans de telles quantités. Si quelqu'un insiste pour être dépendants de ces aliments, et elles sont addictives, en fait. Les produits laitiers sont certainement addictifs, c'est prouvé, il y a suffisamment d'études à ce sujet. L'effet sur le système immunitaire est très important ; l'effet sur nos hormones est important. Les protéines animales causent l'augmentation de nos sécrétions de cortisol. Le cortisol est une hormone de stress très importante, qui nous fait nous sentir grand, augmentant notre niveau de sucre dans le sang, nous fait nous sentir bien, qui crée une dépendance. Alors, quand les gens mangent de tels aliments ils ont de plus en plus tendance

.... à être dépendants d'eux. Et s'ils commencent avec juste une fois par mois, ils finissent par une fois par semaine puis une fois par jour et puis trois fois par jour. Chaque repas doit disposer d'un morceau de chair au centre de l'assiette, et voici le résultat de la dépendance. Et comme les sociétés deviennent de plus en plus riches, elles veulent imiter d'autres pays riches et accroître leur consommation de produits laitiers et de viande, et deviennent , de plus en plus malades. Et soudain, nous voyons comment les grandes sociétés qui ont changé leur position d'être Asiatique et de devenir Européenne ou Américaine, subitement commencent à avoir toutes ces maladies qu'elles n'ont jamais eu avant, le cancer, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les maladies auto-immune.


Beaucoup de maladies sont causées par des changements de protéines dans notre corps du fait de manger la viande.

Et ces maladies ne sont pas dues aux changements des matières grasses, pas en raison des changement d'hydrates de carbone. Elles sont directement corrélés avec les changements de protéine. Ils mangent trop de protéines soudainement. Personne ne veut toucher la "vache sacrée" des protéines. Toujours la lutte contre sucre glucides ou graisses. Ces deux sont presque indiscernables dans la mesure où le métabolisme énergétique est concerné. Ils brûlent tous les 2 proprement dans le corps.

C'est la protéine qui brûle mal. Nous faisons de l'énergie d'une manière très sale et donc polluons notre corps et créons des phénomènes chimiques qui mènent à toutes ces maladies, y compris le diabète. Le diabète ne se produit pas dans tous les pays du monde qui mangent beaucoup d'hydrates de carbone, ils mangent beaucoup de sucre. Ils ne sont pas forcément aussi sains qu'ils pourraient l'être, mais ils ne développent pas ces maladies que j'ai mentionnées plus tôt. Mais quand ils augmentent leurs protéines animales, alors ils commencent à obtenir l'ensemble de ces maladies cardio-vasculaires et le diabète et les maladies auto-immunes et le cancer. Donc, nous montrons encore et encore que notre physiologie n'est pas faite pour cela, les agents infectieux que l'on trouve dans les produits laitiers, même après la pasteurisation cela va faire fuir les gens, le pus qui est toujours dans les pis qui ont un ulcère que l'on retrouve dans 80 à 90% des vaches laitières, qui finit dans notre alimentation.

D'un point de vue de la santé, Dr. Tel-Oren nous incite à consommer une grande variété de légumes verts de la nature.


Allons dans un supermarché et allons dans le rayon des produits, et dans le rayon des produits, il y a beaucoup d'aliments que la plupart d'entre nous ne reconnaissent pas. Nous avons besoin de commencer à les reconnaître et accroître la variété de ce qui va arriver dans notre assiette. Il y a pleins de légumes verts que nous n'essayons pas. La plupart des gens ne connaissent même pas les noms de la plupart des légumes verts qu'ils voient dans les boutiques bio, dans leur coop, ou dans les grandes surfaces qui aujourd'hui ont certains produits qu'elles n'avaient pas il y a seulement 20 ans, comme les pissenlits, comme les blettes, les feuilles de moutarde, etc Les gens jettent les feuilles de betterave et les feuilles de radis et les navets. Et ces feuilles sont nettement plus saines et plus nourrissantes que ce que nous sommes habitués à manger, c'est à dire les bulbes, la racine. Chaque jour, nous devons manger une bonne variété de légumes-vert à feuilles. C'est là que nous obtenons nos éléments nutritifs. C'est là que nous obtenons la plus haute densité de nutriments par calorie.


SVP joignez-vous à nous à nouveau lundi prochain, pour poursuivre notre conversation avec M. Adiel Tel-Oren, qui vous expliquera les avantages d'un régime alimentaire à base de plantes pour notre système nerveux. Maintenant, restez à l'écoute pour plus de programmation constructive juste après Nouvelles d'Exception ici sur Supreme Master Television. A la prochaine fois !

 

 

Extrait d'interview sur Supreme Master Television

Repost 0
Published by love bill - dans santé & guérison
commenter cet article