Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 07:03
Le bilan écologique des cours d’eau ne s’améliore pas en France. Selon un rapport de l’Institut français de l’environnement paru aujourd’hui (Ifen), neuf rivières sur dix contrôlées présentent un ou plusieurs pesticides, ainsi que la moitié des eaux souterraines. L’Ifen dresse régulièrement depuis 1998 un état de la contamination des eaux par les pesticides.

819 points ont été contrôlés en 2005 sur les rivières. 91% d’entre elles présentaient au moins un pesticide, produits phytosanitaires utilisés pour la protection des végétaux, ou biocides pour la protection de biens d’équipements comme le bois de charpente. La France confirme au passage son rang de troisième utilisateur mondial de pesticides derrière les Etats-Unis et le Japon, et de premier en Europe.

Le bilan est lourd aussi pour les eaux souterraines. 55% des 1.213 points de contrôle révèlent une concentration de pesticides. L’étude de l’Iden souligne des niveaux de contamination significatifs: 36% des points de mesure en eaux de surface ont une qulité moyenne à mauvaise, et 25% des points en eaux souterraines ont une qualité médiocre à mauvaise.

«On a vraiment un phénomène de dispersion générale des pesticides dans l’environnement puisqu’on en trouve à peu prêt partout où on en cherche», explique Christian Feuillet, responsable de l’unité Etat des milieux à l’Ifen. «C’est évident pour les eaux superficielles puisqu’on en trouve dans neuf points de mesure sur dix, et c’est également significatif pour les eaux souterraines, même si le taux est plus faible parce qu’elles sont relativement protégées», ajoute-t-il. L’Ifen n’en tire cependant pas de conclusions concernant l’évolution de la qualité des eaux en France, soulignant que son dispositif d’observation a changé.

Ainsi entre 2004 et 2005, environ 200 points de contrôle ont été rajoutés. S’ils ne sont pas entièrement représentatifs, ces contrôles permettent de donner un aperçu de la contamination des eaux par les pesticides. Selon Christian Feuillet, «36% des mesures dans les cours d’eau montrent une qualité moyenne à mauvaise et un quart une qualité médiocre à mauvaise, donc on est quand même dans des situations où, sur un nombre significatif de points, l’eau n’est plus propre à un bon usage».


sur liberation.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by love bill - dans environnement
commenter cet article

commentaires

vert 25/01/2008 21:50

J'aimerais bien connaître le plan des agriculteurs de la FNSEA pour résoudre ces problèmes de la pollution de l'eau surtout que ça ne s'est pas amélioré ces dernières années..