Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sample booklet

Articles Récents

5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 06:46

Bienvenu dans  la présentation du jour de Planète Terre : notre Aimant foyer. La Terre a pris plus de 4,5 milliards d’années à se développer, et contient des millions de formes de vie, de la bactérie à de vraiment complexes animaux et plantes. La vie est partout  sur cette planète et c’est aux humains en tant que gardiens de la Terre de protéger et préserver ce merveilleux foyer. Maître Suprême  Ching Hai a déclaré durant sa vidéoconférence en ligne pour la première des « nobles  oiseaux sauvage », 4 simples étapes pour sauver la planète.                                         


La première étape est de suivre un régime végétarien. De récentes études documentent les effets négatifs de l’industrie de la viande sur la santé humaine et l’environnement, incluant la pollution massive et le gaspillage  de l’eau. Du rapport de 408 pages des Nations Unies, « L'ombre de l'élevage sur  l'avenir de la planète » par Henning Steinfeld et ses collègues de l’Organisation de  l’Alimentation et de la  nourriture dont la recherche approfondie révèle que  l’industrie de la viande est  responsable de plus  d’émission de carbone que le CO2 dégagé  par tous les transports. La plupart de ces émissions viennent de la déforestation pour le besoin de produire  des récoltes pour le bétail. Mise à part  les effets adverses, l’industrie mondiale de la viande produit aussi 100 millions de tonnes de méthanes, qui est 23 fois plus fort que le dioxyde de carbone tel que les gaz à effet de serre, et l’industrie est aussi la plus grande productrice d’oxyde de nitrate, qui est 296 fois plus puissant que le CO2 comme gaz de réchauffement. Ainsi, suivre un régime végétarien ou vegan est un des moyens le plus  rapide, le plus efficace  de contrer le réchauffement global. Le président du jury international des Nations Unies sur le changement  climatique (IPCC) et le lauréat du prix Nobel Dr. Rajendra Pachauri ont récemment imploré le public, « SVP ne mangez pas de  viande – la viande dégage vraiment beaucoup de CO2 », ajoutant que c’est aussi  mauvais pour la santé. L’agence fédérale de  l’environnement DEFRA le dit aussi en recherchant des manières d’encourager les gens à manger moins de viande pour soulager le changement climatique, et reconnaît aussi les bénéfices d’un régime vegan à cet égard.
Un officiel  de l’agence a écrit, « Vous serez intéressé  de savoir que le département de l’environnement, des affaires rurales et de l’alimentation travaille sur une série de changements clé de comportements pour alléger ce changement. La consommation de protéines animales est mise en avant dans ce travail ».  

La prochaine étape pour stopper les problèmes environnementaux actuels est de mettre en place l’utilisation d’énergies durables, dont le solaire, l’éolien, la géothermie pour en nommer. Actuellement la technologie est disponible pour générer 100 % de notre électricité de sources durables, spécialement si l’électricité est utilisée sagement et que tous les appareils sont efficaces en énergie. Lester Brown, président de l’institut de la Terre et un des environnementalistes les plus renommés, déclare qu’en  utilisant son soi-disant plan B les émissions de CO2 pourraient être réduites de 80% d’ici l’année 2020, par un processus d’abandon successif des usines à charbon en les remplaçant par des usines à énergies renouvelables. Brown a déclaré que par la volonté politique, 40% de l’énergie mondiale peut être dérivée de l’éolien, et a aussi mis en lumière que la quantité d’électricité géothermique pourrait fournir  50 000 fois plus d’énergie que toutes les sources de pétrole  et de gaz combinés. Considérons à présent le solaire, une source d’énergie quasi illimitée. Comme les panneaux solaires deviennent de plus en plus efficaces à transformer la lumière en énergie,  l’électricité solaire devient une manière incroyablement viable et économique de sauver la Terre. La bonne nouvelle est que certains pays  répondent à l’appel et  développe des sources d’électricité renouvelables. Par exemple en Europe, l’Autriche obtient 25,4 % de son électricité de sources solaire, hydro, et de la biomasse, la Finlande génère 21,3% de son électricité de sources solaires et hydro-électriques et la Suède répond à 25,4% de ses besoins énergétiques d’électricité solaire et  éolienne off-shore. En demandant aux sociétés d’électricité de fournir de l’énergie de telles sources, les consommateurs peuvent apporter la transformation des anciennes générations électriques émettrices de CO2 aux nouvelles générations à 0 émission. En écrivant aux officiels élus locaux et en leur demandant d’implémenter des initiatives écolos est une autre manière d’encourager le changement pour de l’énergie propre. Vous suivez Planète Terre : Notre aimant foyer. Nous revenons avec les 2 dernières étapes soulignée par Maître Suprême  Ching Hai sur comment sauver notre planète.
Restez avec nous ici sur Supreme Master Television. Dans l’émission du jour de  Planète Terre : notre aimant foyer, nous allons explorer en profondeur les 4 simples  étapes que Maître Suprême Ching Hai a soulignées pour sauver la Terre.
La première étape est de suivre un régime végétarien. La seconde étape est de produire et d’utiliser des énergies renouvelables.

A présent, explorons la 3ème étape, qui est de planter des arbres. Quelle est l’importance de planter des arbres ? Les arbres et autres plantes suppriment le dioxyde de  carbone de l’air. Durant le processus de photosynthèse, les plantes vertes absorbent le CO2 qui se trouve dans l’air et le convertissent en composé de carbone, qui sont stockés sous forme de bois, de végétation et de sol. Ce processus est nommé la séquestration de carbone. Un sous-produit majeur de la photosynthèse est  l’oxygène qui est vital pour le soutien de la vie animale et humaine. Du au fait de brûler des carburants fossiles et à d’autres activités humaines, l’air contient un excès de carbone, qui cause à son tour le réchauffement global. Nos forêts ont la capacité unique  de capturer et stocker ce carbone en excès et c’est pourquoi il est essentiel non seulement pour stopper la déforestation mais aussi planter de nouveaux arbres. Selon un rapport de l’Organisation de l’Agriculture et de  l’Alimentation des Nations  Unies (FAO), les forêts  mondiales stockent 283  gigatonnes de carbone dans leur biomasse, et si le  carbone stocké dans le sol et  dans les arbres morts est on inclus, arrive à un milliard de  tonnes de carbone, ce qui est 50 % de carbone en plus de ce qui est présent dans l’atmosphère. Le rapport de la FAO révèle aussi que la coupe d’arbres dans le monde entier relâche environ 2 milliards de tonnes de carbone dans l’air par an, comptant pour environ 25% du total des émissions de CO2, ce qui  est considérablement plus que le total de dégagement de  CO2 des voitures et d’autres  formes de transport. La Terre voit toujours 20 millions d’hectares de bois coupés chaque année, une région de la taille de l’Angleterre, de l’Ecosse et du Pays de Galles, produisant des émissions de CO2. Ainsi pour restaurer l’équilibre écologique et rendre notre environnement  plus beau, nous devons stopper la déforestation et planter plus d’arbres.

La quatrième et également essentielle étape pour résoudre le climat est la prière.  Ces dernières années les scientifiques ont montré un intérêt croissant dans l’étude des effets de la prière, avec la plupart des expériences  actuelles réalisées par des docteurs et des chercheurs qui espèrent évaluer le pouvoir de la prière pour aider ceux qui ont des maladies. L’étude la plus fameuse de ce genre a été conduite par le cardiologue Américain Dr. Randolph C. Byrd à l’unité de soin Coronarien de San Francisco. Dr. Byrd a pris 393 patients admis à l’hôpital et les a divisé en 2 groupes. Un groupe priait pendant que l’autre était désigné comme groupe témoin afin de comparer les résultats. Les résultats ont montré que le « groupe de prière » faisait mieux que le groupe témoin, en terme de complications et de besoin de traitement médical complémentaire. Dans une autre étude récente, David R. Hodge, professeur-assistant à l’université d’état en Arizona aux Etats-Unis, qui a utilisé l’analyse statistique pour systématiquement faire la revue de 17 expériences différentes sur les effets de prière ; c’est à dire, la prière dite pour le bénéfice d’une autre personne. Les résultats du travail du professeur Hodge qui ont été publiés dans le prestigieux journal de recherche sur les pratiques  du travail Social, ont montré un effet bénéfique de la prière dans le changement des résultats de santé. Considérant maintenant ces découvertes avec la considération que la Terre est un organisme vivant, on peut postuler que la prière peut être utilisée en traitement de régime  effectif pour soigner les souffrances  environnementales sur   notre belle planète. Avec cette idée à l’esprit, les dirigeants des religions du monde se sont assemblés sur un bateau juste au dessous du glacier Illusiat qui fond rapidement dans le Groenland pour un rassemblement de prière inter-foie. Des représentants Musulmans Hindous, Bouddhistes,  Chrétiens, Juifs  et Shinto se sont rassemblés dans une prière silencieuse en  espoir de sauver le monde pour les générations futures. La prière est quelque chose que tout le monde peut faire pour soulager le réchauffement climatique. Etre végétarien (vegan), utiliser des énergies durables, planter des arbres et prier. Par ces 4 étapes pour stopper le réchauffement global, souligné par Maître Suprême Ching Hai, nous pouvons préserver cette magnifique planète pour toutes les générations présentes et futures.           


Téléspectateurs écolos, nous vous remercions de nous avoir suivi aujourd’hui dans Planète Terre :  notre Aimant Foyer, diffusé chaque mercredi sur Supreme Master Television. Restez avec nous pour Illumination et Sagesse, juste après Nouvelles d’Exception. Que le monde continue à briller avec encore plus d’amour charitable et de bénédictions du Paradis.

Partager cet article

Repost 0

commentaires